Le président de l’UMP ayant démissionné, nous supposions que le vice-président, dont c’est la fonction, assurerait l’intérim jusqu’à l’élection d’un successeur

Le président de l’UMP ayant démissionné, nous supposions que le vice-président, dont c’est la fonction, assurerait l’intérim jusqu’à l’élection d’un successeur. Or, de façon peut-être juridiquement contestable, une troïka a été nommée. La photo réunissant les visages de MM. Juppé, Raffarin et Fillon ne manque pas d’évoquer – pardonnez l’irrévérence, mais elle était impossible à éviter –  celle des trois singes dont chacun se couvre une partie du visage afin d’exprimer la sagesse : « ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire. ».

 

Irrévérencieux et injuste, car seul l’un d’eux a respecté cette règle de sagesse. Certes, mal lui en a pris, mais aujourd’hui les plus grandes espérances lui sont promises, puisqu’il est dit le plus rusé. Stendhal dans cette circonstance aurait dit : « c’est un « R » qu’il se donne ».

L’âge est-il un gage de sagesse ? Jacques Brel prétendait, au contraire, que plus on devient vieux, plus on devient C…Il existe assurément des exceptions. En revanche, Clemenceau nous a appris que  « pour diriger, il faut un nombre impair et trois, c’est déjà trop ». Vous verrez qu’ils ne tarderont pas à donner raison à leur illustre prédécesseur.

G.Levy