PAPAPA_opt

Les correspondants
Martial Szczepaniak : 06 59 67 22 49
Youssef Nebhi : 06 67 78 82 68
Jean-Paul Pellecchia : 06 24 31 73 21

Le 6 Décembre 2014 quatre papas, se sont donné rendez-vous sur le chevalement de la Cuvelette à Freyming-Merlebach pour mener une action de deux jours et faire entendre leurs voix face à des situations d’injustices les privant de leurs enfants. Se rendant visibles face aux inégalités parentales, aux atteintes aux droits parentaux et dénonçant les placements abusifs.
Ils sont très vite rejoints par d’autres papas, mamans et grands-parents avec des histoires toutes différentes, qui les privent de leurs enfants et petits enfants. Ils s’unissent et rencontrent Monsieur le Sous-préfet de Forbach pour porter à sa connaissance les injustices auxquelles ils sont confrontés. Un contact est pris avec le Monsieur le Procureur de la Justice de Sarreguemines pour relayer les messages. Les médias, les radios et les presses relayent l’action et les démarches déployées. Un mois d’attente, face à des pouvoirs publics et à une justice, sourde et muette.
Les papas et un papy ne désarment pas et sont déterminés à se faire entendre.
Le 7 Janvier 2015, Youssef, Martial, Jean-Paul, David et papy Roger, un échantillon représentatif de privation d’enfants, partent avec leurs sacs à dos pour un périple de 457 kilomètres vers le palais de l’Elysée où ils ont sollicité une audience auprès de Monsieur le Président de la République et Madame Taubira, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux.
L’arrivée à l’Elysée est annoncée pour le Dimanche 1er février 2015.
Sur leur parcours, ils sont rejoints et soutenus par d’autres papas, mamans et grands-parents privés de leurs enfants et petits- enfants sur décisions de justice. Ils rencontrent et s’entretiennent avec Monsieur le Conseiller Régional de Moselle, le Député Maire de Forbach. Ils obtiennent le soutien du Député Maire de Reims qui leurs assure de transmettre leurs messages auprès de l’Assemblée Nationale et d’en aviser directement l’Elysée. Le Député Maire de Château Thierry leurs propose et les invite à une rencontre formalisée à l’Assemblée Nationale.
Des soutiens affluent sur les pages Facebook et de parents de toute la France et au-delà, d’associations défendant les droits des familles et des élus. Les médias, presses et radios d’abord locaux, puis Régionaux et Nationaux se saisissent de leur actualité. Sur leur route, des points de rassemblement sont planifiés avec d’autres parents devant les portes des palais de Justice, ceux de Saint-Avold le 8 janvier, de Metz le 9 Janvier, de Verdun le 12 janvier et de Reims le 20 Janvier.
Prochain rendez-vous devant le palais de justice de Meaux le 26 Janvier.
Leur arrivée à l’Elysée et confirmée au Dimanche 1er février 2015.
Ils seront rejoints par d’autres parents et associations qui les soutiennent pour faire changer cette justice inégale en droits, qui alimente des ruptures familiales, laisse des vides juridiques et décide seule de placements arbitraires.

Notre demande d’audience auprès de Monsieur le Président de la République et de Madame Taubira ministre de la justice et Garde des Sceaux…

Les portes de l’Elysée sont restées closes…
Ce dimanche 1er février 2015

Après avoir avoir annoncé un mois auparavant notre arrivée à pieds depuis Freyming Merlebach.
Trois semaines de marche sur 457 km par tous les temps…
Confortés par des valeurs fortes tenues par le chef de l’Etat :
Homme porteur de réformes..
Homme clamant haut et fort la liberté d’expression…
Homme proche des français en accordant des audiences auprès de ceux et celles qui l’on sollicité…
Homme clamant le changement..
Homme se présentant comme le levier des réformes visant à l’amélioration du dialogue social..
Homme portant haut et fort les valeurs de la République Liberté, Egalité, Fraternité,

Un accueil digne des « sans dents »

Entrés par la porte de derrière encadré par les RG
Attendu par 3 mini cars de CRS.
Autorisation de passer le cordon de sécurité à 5…après avoir montré nos cartes d’identités (alors que ces renseignements sont connus de longue date).
Pour remettre nos lettres à un correspondant du ministère aux armées dehors dans la rue.

Nous portions nos espoirs de préserver notre légitimité de parents soucieux du bien grandir de nos enfants…

Nous avons été accueillis sur notre chemin par des parents, des familles, des maires de petites communes, des députés maires de tout bords…avec la même générosité…la même oreille attentive..

Nous étions fiers d’être français en prenant la route vers l’Elysée… en repartant, sans avoir été reçus ,nous sommes fiers d’être parents…

Il aura fallu d’un rencontre de quelques heures à Château Thierry pour obtenir une invitation formelle pour être reçu à l’Assemblée Nationale…

Plus on monte dans les étages politiques, plus la proximité, l’écoute, le savoir vivre, restent à la portée de mains que l’on serrent sur le grand tapis rouge face aux caméras…