jacques

Les révélations de la presse allemande selon lesquelles la NSA -l’agence américaine des très longues oreilles- aurait demandé au Bundesnachrichtendienst (BND) d’espionner pour son compte les autorités françaises à l’insu du plein gré du gouvernement allemand, ne surprennent que les gogos qui bêlent à longeur de temps les merveilles de l’axe franco-allemand .

L’Allemagne est et restera un partenaire important pour la France mais delà à en faire le deus ex machina de notre politique étrangère, de se précipiter sur chaque sujet à Berlin pour voir comment font les Allemands, de considérer les questions europénnes qu’à travers ce prisme est une lourde faute.

L’Allemagne est certes un partenaire mais elle est d’abord un concurrent dans tous les domaines commerciaux, économiques, culturels et diplomatiques.

Il règne dans la classe politique française une naïveté sur les réalités internationales qui relève de la pure utopie !

« Les Etats n’ont pas d’amis » disait le général de Gaulle. Si ! Ils ont la candeur française!