Les conditions pour des élections crédibles, transparentes et inclusives ne sont pas réunies
Tous les partis devraient s’entendre sur un calendrier électoral viable
Il est urgent de mettre un terme à la détérioration des droits de l’homme, de la démocratie et de l’État de droit
Les élections au Venezuela devraient être suspendues jusqu’à ce que les conditions pour des élections crédibles, transparentes et inclusives soient réunies, estiment les députés.

Les députés demandent la suspension immédiate des élections présidentielles anticipées au Venezuela, prévues pour le 20 mai 2018, dans une résolution approuvée jeudi par 492 voix pour, 87 contre, avec 77 abstentions.

L’UE ne reconnaîtra les élections que sur la base d’un calendrier électoral viable, convenu dans le cadre d’un dialogue national avec tous les acteurs et partis politiques concernés et respectant des conditions de participation égales, justes et transparentes, rappellent les députés.

Ils soulignent que l’exclusion des élections présidentielles, par la Cour suprême du Venezuela, de la Mesa de la Unidad Democrática (MUD), une coalition de partis d’opposition, « constitue une violation grave du principe d’équité des élections en interdisant aux candidats de l’opposition de se présenter à ces élections librement et dans les mêmes conditions que les autres candidats ».