• 11,16 milliards d’euros pour la coopération transfrontalière
  • Le taux de cofinancement des projets fixé à 80%
  • Simplifier les règles pour les petits projets mis en œuvre par la société civile

La cohésion économique et sociale et la coopération dans les régions frontalières devraient être massivement soutenues, selon la commission du développement régional.

Lors d’un vote lundi, les députés ont recommandé d’ajouter 2,73 milliards d’euros afin d’atteindre la somme totale de 11,16 milliards d’euros pour la coopération territoriale européenne (Interreg). Une somme financée par le Fonds européen de développement régional, le Fonds social européen et le Fonds de cohésion pour la période de programmation 2021-2027.

La commission recommande d’allouer:

  • 7,5 milliards d’euros (67,16%) à la coopération transfrontalière;
  • 1,97 milliards d’euros (17,68%) à la coopération transnationale;
  • 357,3 millions d’euros (3,2%) à la coopération faisant intervenir les régions ultrapériphériques;
  • 365 millions d’euros (3,27%) à la coopération interrégionale; et
  • 970 millions d’euros (8,69%) à la nouvelle initiative relative aux investissements interrégionaux en matière d’innovation.

Une attention portée aux PME et aux petits projets

Les demandes pour des projets People2people et à petite échelle impliquant des PME devraient être encouragées, les obstacles levés et l’accès au financement simplifié.

Le taux maximal de cofinancement pour les projets devrait être fixé à 80% (10% de plus que la proposition initiale de la Commission).

Citation

Le rapporteur Pascal Arimont (PPE, BE) a déclaré: ‘‘Interreg est un symbole important pour lutter contre l’isolement et pour la coopération entre voisins. Nous souhaitons que les obstacles rencontrés aux frontières soient levés, notamment et surtout les obstacles dans l’esprit des gens. Les régions frontalières devraient devenir des espaces communs au sein desquels l’Europe devient une réalité plus palpable dans la vie quotidienne. C’est ce que permet le programme Interreg.’’

Prochaines étapes

Le texte a été adopté par 23 votes pour, 0 contre et 0 abstention et sera mis aux voix en plénière en décembre ou janvier, afin d’obtenir un mandat pour les négociations avec le Conseil.

Contexte

Le rôle du Fonds européen de développement régional est de contribuer à la réduction des disparités entre les niveaux de développement des régions et de soutenir les moins favorisées, avec une attention particulière portée aux régions transfrontalières, aux zones rurales, aux îles et aux régions montagneuses.