Le classique concert de louanges et d’auto-congratulation de lendemain d’élections mérite d’être tempéré par des faits essentiels. Avec 1 électeur sur 2 qui a déserté les urnes, l’alliance UMP-UDI, fière d’avoir recueilli près de 30% des suffrages exprimés, n’a réussi à convaincre que 15% des inscrits.

Sa représentativité est donc extrêmement contestable.
Mais le fait le plus significatif de cette élection, malheureusement passé sous silence par les commentateurs, est le score de 7,41% de la candidature-test des Citoyens du Vote Blanc dans le canton de Saint-Pierre-le-Moûtier (Nièvre).

Roger CHOCAT et Lisiane DELBET s’offrant même le luxe d’arriver en 4ème position devant le MODEM et le Front de Gauche.

Un résultat plus qu’encourageant pour la première participation des CVB à un scrutin local qui, sur ce canton, renvoie l’abstention à près de 3 points en dessous de la moyenne nationale.

Pari réussi pour les Citoyens du Vote Blanc.