On me dit que La Manif Pour Tous (LMPT) appelle à manifester contre la circulaire GPA / Taubira, dimanche 5 octobre prochain, à Paris notamment. C’est bien. Le parcours de LMPT, depuis sa création, est tellement chaotique, que plus personne ne sait qui est encore membre de cette association et qui ne l’est plus. Plus personne, à par les intéressés eux-mêmes bien entendu, ne sait si LMPT est, ou n’est pas, alignée sur Civitas, un groupe catholique traditionaliste judéophobe. Pour ce qui me concerne, je n’ai pas le temps de faire de longues recherches sur Internet pour tenter de comprendre ce qu’ils sont devenus. En revanche, sur bvoltaire.fr, j’ai trouvé une intéressante analyse réalisée par Elise Elisseievna. Si ce qu’elle écrit est exact, alors les catholiques français — progressistes et traditionalistes — sont aussi israélophobes, anachroniques et égocentriques que d’habitude.

Ainsi donc, Elise Elisseievna, sur bvoltaire.fr, a récemment écrit (extraits adaptés ; voir les trois liens vers sources en bas de page) : Ils haïssent plus les juifs qu’ils n’aiment la France, ils haïssent plus les juifs qu’ils n’aiment leur dieu, Jésus – un juif, né juif au minimum. Cette haine les perdra. La majorité des manifestants contre le mariage homosexuel étaient des catholiques : Manif pour tous, Civitas, Printemps français, veilleurs. Ils furent quelques millions à faire les fiers contre les homosexuels l’année dernière. Combien seront-ils face, même pas à l’islam, non, juste face au génocide des chrétiens d’Orient ? Même pas mille, jusqu’à présent. Même pas mille !

Elise Elisseievna : Tous en vacances ? Ah mais non ! Bien présents pour appeler à une grande manifestation contre la GPA à la rentrée. Bien présents pour accuser les « sionistes » d’offensive contre Gaza ! Bien présents pour accuser les « milices sionistes » en France de « s’opposer à la réconciliation et au bien commun ». Mais bon sang, il n’y a rien d’autre à dire, en ce moment, que de parler de la GPA ? Je ne vais pas me plaindre de l’annonce d’une manifestation contre la GPA, mais que la Manif pour tous n’ait pas un geste contre le génocide organisé des chrétiens et autres non-musulmans est indécent.

Elise Elisseievna : Tous ces mouvements ont fait l’objet d’entrisme de la part de militants de l’islam, et tous l’ont accepté. Depuis, sauf quelques exceptions, les militants de l’islam ont obtenu d’eux ce qu’ils voulaient : que les mouvements catholiques se taisent aujourd’hui sur l’islam. Comment l’ont-ils obtenu ? En leur susurrant : « C’est la faute aux juifs », ces derniers poussant les catholiques à critiquer l’islam, et à empêcher ainsi la « réconciliation nationale ». D’où le communiqué de Civitas qui refuse de choisir entre le keffieh et la kippa.

Elise Elisseievna : Sortir en masse contre les homos, quelle bravoure. Jacasser en masse contre Israël et quelques dizaines de jeunes juifs de la Ligue de défense juive : quelle bravoure ! Quel contraste avec les propos courageux du père Boulad : « Ils ont fait de la cause palestinienne une cause islamiste. » En fait, elle l’est depuis l’invasion d’Israël par les troupes musulmanes en 640. Est-ce donc les juifs qui empêchent les catholiques d’évangéliser de manière convaincante ? Les catholiques feraient mieux de se demander pourquoi leur doctrine ne convainc, elle, pas plus la majorité des Français.

Elise Elisseievna : Ma réponse est que leur doctrine n’est, pour l’essentiel, pas en cause. D’ailleurs, elle a les deux mêmes principaux commandements que le judaïsme : aimer Dieu et aimer son prochain. Mais quelle image donnent les catholiques ? Des gens qui ne sortent de chez eux que par fureur contre des droits donnés à quelques milliers d’homos mais qui, face à un génocide, se planquent face aux militants de l’islam et se déchaînent contre les juifs. Pas exactement des gens qui prennent leur croix par amour, conclut Elise Elisseievna sur bvoltaire.fr.