vote

l’Assemblée Nationale, François de Rugy, pour rendre le vote obligatoire crée depuis son annonce une importante polémique.

Il apparait en effet qu’à la lecture de ce texte, il semble bien plus aisé de répondre à la poussée de fièvre abstentionniste en cassant le thermomètre plutôt qu’en cherchant à comprendre ce qui pousse nos concitoyens à déserter les urnes.

Pour autant, si nous ne sommes pas hostiles à son principe, nous voulons rappeler que le vote obligatoire ne saurait être possible qu’avec la contrepartie d’un « vote contre tous » réellement pris en compte dans les résultats.

Or, contrairement aux déclarations de Francois de Rugy, le vote blanc n’est toujours pas intégré dans le calcul des suffrages exprimés.

Sa proposition risque donc, si elle était adoptée en l’état, de conduire notre pays davantage vers une dictature électorale qu’une réelle démocratie moderne.

Etrange attitude d’un responsable de parti politique qui semble bien mal informé et répand, certainement sans le savoir, de fausses vérités pour tenter de justifier une loi incomplète et dangereuse pour les français.

Stéphane Guyot
Les Citoyens du Vote Blanc.