Lors de l’ouverture de la session à Strasbourg, le Président Tajani a appelé à la fin des violences dans la Ghouta. ‘‘Rien ne peut justifier le massacre de personnes innocentes’’.

L’offensive contre la Ghouta orientale a fait plus de mille morts et des milliers de blessés, a déclaré le Président. La spirale de la violence s’aggrave et tous doivent assumer leurs responsabilités, y compris ceux qui sont impliqués dans le processus d’Astana.

Le Président Tajani a appelé à la mise en œuvre immédiate de la résolution du Conseil de sécurité des Nations unies. Un cessez-le-feu durable est nécessaire pour que les blessés et les malades puissent être évacués. Une solution politique doit être trouvée dans le cadre du processus de Genève, a-t-il ajouté.

« L’humanité se perd en Syrie. Ne perdons pas notre humanité », a-t-il déclaré.

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes de cette année, le Président a souligné que le Parlement européen continuait de réclamer l’égalité des genres. « La bataille se poursuit et nous ne l’avons pas encore gagnée », a affirmé M. Tajani.

Il n’y a pas assez de femmes qui occupent des postes de direction et encore trop peu dans l’industrie technologique. Seulement 24% des cadres sont des femmes. Au niveau mondial, il y a 650 millions de femmes de moins qui travaillent que d’hommes, a-t-il ajouté.

Un changement de culture est nécessaire pour renverser la situation et, au cours de l’année écoulée, la lutte contre les stéréotypes a gagné du terrain, notamment avec la campagne mondiale #MeToo. Le Président a remercié ceux qui ont signé une pétition visant à mettre fin au harcèlement sexuel au sein du Parlement européen.

Changements à l’ordre du jour

Lundi

Le débat sur la déclaration de la Commission relative à la « Politique d’intégrité de la Commission, en particulier la nomination du secrétaire général de la Commission » sera clôturé par une résolution qui sera votée lors d’une prochaine session plénière.

Demandes des commissions d’ouverture des négociations avec le Conseil et la Commission

Les décisions de plusieurs commissions parlementaires d’ouvrir les négociations interinstitutionnelles (article 69c) sont publiées sur le site internet de la plénière.

Si aucune demande de vote en plénière sur la décision d’ouvrir des négociations n’est introduite d’ici mardi à minuit, les commissions pourront débuter les pourparlers.