Le Parti Libertarien renouvelle sa demande d’explications au Ministre des Finances, M. Geens, et au Premier Ministre, M. Di Rupo. Quelle fut la position de la Belgique dans cette affaire ? Quelle est leur opinion personnelle sur la confiscation des comptes d’épargne ? Peuvent-ils écarter toute décision similaire en Belgique ?

Le Parti Libertarien (Liste 32 à Bruxelles) a reçu quatre propositions de groupement de listes en vue des prochaines élections. Ces propositions émanaient du cartel PTB-probruxsel-Parti-Pirate, du Parti Populaire, de La Droite et de Egalitaire. Nous les avons toutes déclinées.

Courtisé de toute part depuis sa fondation, le Parti Libertarien a choisi de maintenir son indépendance formelle et informelle afin d’être le dernier refuge des défenseurs de toutes les libertés. Nous pouvons garantir à nos électeurs qu’aucune voix confiée au Parti Libertarien ne servira à faire élire un candidat pour qui la liberté ne serait qu’une préoccupation secondaire. Le vote libertarien reste un vote sans concession !

Néanmoins, nous souhaitons bonne chance à nos concurrents et espérons qu’ils parviendront à faire entendre leur voix dans cette campagne verrouillée par les vieux partis.
Patrick SMETS

Président du Parti Libertarien