Le Parti Libertarien se réjouit de la prise de position récente des jeunes écologistes d’Ecolo J en faveur d’une dépénalisation des drogues dites dures. Ils rejoignent ainsi la position anti-prohibitionniste radicale qui est, depuis toujours, celle du mouvement libertarien.

Dépénaliser le cannabis est une bonne chose et il est plus que temps que la Belgique clarifie enfin la situation. Cependant, les vrais problèmes en termes de santé publique, de criminalité et de terrorisme international ne peuvent se résoudre que par une légalisation des drogues dites dures.
Le Parti Libertarien propose
1) De décriminaliser toute forme de consommation. En aucun cas un consommateur qui ne fait de mal qu’à lui-même ne peut être traité comme un criminel.
2) De libéraliser la filière cannabis pour laisser producteurs et consommateurs s’organiser dans des circuits libres (cannabis social club ou autre) à l’abri des dealers de la mafia.
3) D’encadrer légalement la production et la distribution des drogues dites dures afin de mettre à la disposition des consommateurs problématiques un produit contrôlé.

Devant le refus de toute discussion signifié par les vieilles générations de leur état-major, le Parti Libertarien propose aux jeunes écologistes, et à tout autre groupe intéressé, d’ouvrir le débat par delà les barrières partisanes

Bureau politique