orgue_opt

Instrument de musique à hydraule dans la Grèce antique, il imitait les sons des oiseaux.

À Rome, sous Néron (37-68), il accompagnait les jeux de cirques, couvrant le bruit des courses de chars.

Tout au long de son histoire, l’orgue s’est réinventé, automatisé, synthétisé, numérisé dans nombre d’édifices religieux, multipliant les tuyaux, claviers et pédaliers.

Il a vu grossir les foules sous sa tribune pour, aujourd’hui, assister à la désertion croissante des lieux de cultes.

A contrario, il suscite un réel engouement au Japon, en Corée, aux États-Unis, rassemblant dans une salle de concert jusqu’à 1 500 personnes. En France, l’Auditorium de Lyon est, depuis 1977, notre seule salle où ait été installé un orgue de concert, celui initialement construit par Aristide Cavaillé-Coll pour l’Exposition Universelle de 1878.

Mais des chantiers étaient en cours depuis deux ans, l’un à « La Philharmonie », l’autre à « Radio France » qui va inaugurer dans son nouvel Auditorium un orgue de très belle facture, construit par Gerhard Grenzing et en cours d’harmonisation de ses 87 jeux sur 4 claviers manuels et ses 5 320 tuyaux.

L’Orchestre National de France et l’Orchestre de Radio France auront à disposition un instrument de choix, tout comme le Choeur et la Maîtrise de Radio France. Aussi, le répertoire soliste débutera le 13 mars avec Olivier Latry, récital retransmis sur France Musique.

Comme le révèle Lionel Avot, Conseiller musical et organiste, sont prévus des ateliers et visites pédagogiques, master classes publiques, cycles orgue et cinéma, un concours de composition…

D. LEFEBVRE
Harmoniumiste