Le fait de vivre nu existe depuis la Préhistoire, l’Antiquité.

En Occident, depuis le siècle des Lumières et le mythe du « bon sauvage » de Rousseau, le concept de naturisme et sa mise en pratique ont joué un rôle clé dans notre rapport au corps et l’évolution des mœurs. Les motivations de ses adeptes ainsi que sa symbolique n’ont cessé d’évoluer au fil des époques, l’accent étant mis au début sur les valeurs hygiénistes, médicales, morales et éducatives. Ces valeurs subsistent aujourd’hui mais l’écologie (écologisme) prend de l’importance au sein du naturisme. Notre société le perçoit aujourd’hui essentiellement comme un loisir de vacanciers, mais ignore tout ou presque de son histoire et connaît très peu ses valeurs : la séparation de la nudité et de la sexualité (qui pour les naturistes doit rester du domaine de l’intimité), le respect de soi et d’autrui, le respect de l’environnement en sont les bases inchangées.

Il existe une composante chrétienne dans le mouvement naturiste. Celle-ci pose le fait que le corps humain est la création la plus merveilleuse de Dieu ; l’homme ne doit pas éprouver de honte à ne pas couvrir son corps. Les naturistes chrétiens se trouvent dans presque tous les courants religieux chrétiens et ne voient pas de conflit avec les enseignements de la Bible et en vivant leurs vies et en adorant Dieu sans aucun vêtement. Malgré tout, les naturistes chrétiens restent en désaccord avec d’autres naturistes sur des sujets comme la philosophie New Age et l’humanisme. Cela suppose un rejet de toute forme de culte de la nature réduite au divin.

« Si c’était la volonté de Dieu que nous vivions nus, nous serions nés déjà ainsi. »

Le Cap d’Agde offre de longues plages de sable fin ainsi qu’un environnement préservé…Le village naturiste du Cap d’Agde vous permet d’en profiter pleinement… et ce, en harmonie totale avec la nature !