62 milliards de dollars de fusions acquisitions ont été annoncés hier, principalement aux Etats-Unis. Un «merger Monday », lundi des OPA, qu’on n’avait pas vu depuis longtemps. 

Le « Merger Monday » ou lundi des fusions fait référence à la pratique des entreprises d’annoncer les fusions et acquisitions importantes le lundi matin. Les parties concernées finalisent les détails de l’entente au cours du weekend et en font l’annonce dès le lundi matin à l’ouverture des marchés. L’objectif est, bien sûr d’aider à faire monter le cours des actions de ces sociétés avec l’annonce.

On a parmi elles des opérations qui étaient attendues, dont les rumeurs de négociations étaient publiques mais elles ont été finalisées au cours de ce weekend.

Le plus gros deal du jour se passe dans le domaine du courtage et de la gestion d’actifs, avec Charles Schwab qui s’offre TD Ameritrade pour 26 milliards de dollars. Le secteur était devenu compliqué aux Etats-Unis, après la généralisation du zéro-commission sur les ordres et ce rapprochement permettra de générer jusqu’à 2 milliards de dollars d’économies. 

Dans le luxe, LVMH a confirmé son intérêt pour Tiffany & Co en déboursant 16,2 milliards de dollars, pour acquérir donc le numéro un américain de la joaillerie et se renforcer sur ce segment où il est actuellement dépassé par le suisse Richemont.

En médecine, le suisse Novartis acquiert The Medicines pour 9.7 milliards. Cette biotech américaine a développé un traitement contre le cholestérol. Même si l’entreprise ne dégage pour l’instant aucun chiffre d’affaires, le suisse y voit là un potentiel de blockbuster, c’est à dire un médicament réalisant au moins un milliard de dollars de revenus à l’année.


Plus quelques autres deals comme la vente par eBay à Viagogo de son business de e-tickets Stubhub.