Alors que s’ouvre aujourd’hui le sommet du G7 au Canada, nous observons avec consternation l’ambiance de cour d’école qui règne entre les chefs d’État et de gouvernement occidentaux, et le rôle particulièrement délétère d’Emmanuel Macron dans ce spectacle ridicule.

Redoublant de tweets et de messages aussi excessifs que ceux qu’il est commun de reprocher à Donald Trump, le Président de la République essaye maladroitement de prendre la tête médiatique d’un mouvement anti-Trump au G7, après lui avoir pourtant réservé tous les honneurs il y a quelques mois seulement à Paris. Cette inconstance du président français s’explique certainement par les vexations personnelles qu’il a dû subir de Donald Trump, depuis l’époussetage de pellicules à la Maison Blanche jusqu’à l’embrouille téléphonique de cette semaine qui a fuité dans la presse.

Sur le fond, le président français est totalement à côté de la plaque. Se dressant contre les mesures protectionnistes de Donald Trump, Emmanuel Macron expose inutilement notre pays à prendre des coups, alors que les droits de douane imposés par les Etats-Unis ne vont que très marginalement affecter nos exportations, à la différence de celles de l’Allemagne, cible principale en Europe des mesures protectionnistes américaines.

Cette position est d’autant plus désolante que la France devrait profiter de cette brèche protectionniste ouverte par le président américain pour faire de même et protéger son industrie de la concurrence internationale déloyale, notamment en provenance d’Asie et d’Europe de l’Est. Aux Patriotes, nous demandons solennellement au président Macron d’arrêter son cinéma et de défendre enfin l’industrie, l’agriculture et l’emploi français, et non l’idéologie du libre-échange absolu et sans contrôle.

Bien évidemment, une telle position, pour être efficiente et pleinement conforme aux intérêts économiques de la France, supposerait de retrouver notre souveraineté commerciale et monétaire, donc de sortir de l’Union européenne.

Les Patriotes (LP) est un parti politique français fondé par Florian Philippot le 29 septembre 2017, et dont il est président.