Les animaux de compagnie sont principalement considérés comme des facteurs de bien-être visant à apaiser et à réduire le stress, l’anxiété et l’ennui et enfin à tenir compagnie aux propriétaires :
61% des propriétaires de chien et 74% des propriétaires de chat déclarent que leur animal de compagnie augmente leur bien-être tout en les apaisant.
21% des propriétaires de chats estiment que l’animal de compagnie responsabilise les enfants et participe à leur éducation, contre 15% en 2016.
Les propriétaires de chien passent plus de temps avec leur chien (7,5h en moyenne par semaine) que les propriétaires de chat (5,2h en moyenne par semaine).
Les séances de câlins sont les activités les plus partagées avec les animaux, auxquelles s’ajoutent les balades avec les chiens.
Un lien affectif avec l’animal très puissant… jusque dans l’entreprise
Il ressort également de cette enquête que :
23% des répondants à l’enquête pensent que leur animal de compagnie leur ressemble, dont 27% des propriétaires de chiens.
Plus de 75% des propriétaires parlent quotidiennement avec leur animal. 80% d’entre eux affirment que leur animal les comprend.
Alors que 25% d’entre eux souhaiteraient pouvoir emmener leur animal, 78% des propriétaires actifs travaillent dans des entreprises qui n’acceptent pas aujourd’hui la présence d’animaux sur le lieu de travail. Les animaux les plus souvent rencontrés dans les entreprises sont les chiens.
Lors de départ en vacances, les propriétaires de chien partent généralement accompagnés de leur chien. En revanche, la moitié des propriétaires de chat ne partent jamais en compagnie de leur animal.
La santé est la priorité n°1 des propriétaires des animaux de compagnie
Les possesseurs de chiens et de chats sont extrêmement attachés à leur animal et doivent faire face parfois à des dépenses vétérinaires pouvant atteindre 1500 ou 2000 € pour certains actes. Le volet « Alimentation, traitements de prévention (vaccination, vermifugation, stérilisation…) et soins médicaux » de la grande enquête SantéVet/Ipsos 2018 montre que :
La majorité des propriétaires de chats ou chiens estime que leur animal a un poids normal.
La stérilisation concerne davantage les chats que les chiens. Et parmi les 88% de chats stérilisés, 40% (vs. 31% en 2016) d’entre eux consomment de la nourriture dédiée aux animaux stérilisés contre 13% pour les chiens.
Les propriétaires de chien ont davantage recours aux soins et aux solutions préventives que les propriétaires de chat :
Antiparasitaire : 89% pour les chiens vs. 77% pour les chats Vermifuge : 82% pour les chiens vs. 71% pour les chats
Vaccination : 82% pour les chiens vs. 56% pour les chats
Source Ipsos