Le service Famille et société de la Conférence des évêques de France a interrogé les diocèses sur « l’intégration des personnes divorcées ». Si l’accompagnement se répand, beaucoup reste encore à faire pour mettre en œuvre l’exhortation du pape François sur « La joie de l’amour ».

Un peu moins d’un an après la publication de l’exhortation apostolique « La joie de l’amour », où en sont les diocèses de France ? En particulier sur le volet délicat de l’accueil des personnes séparées, divorcées ou divorcées et remariées civilement. Dans la foulée du synode sur la famille, le pape François avait clairement fixé le cap : « accompagner, discerner et intégrer la fragilité ». À charge pour les diocèses et les paroisses d’imaginer des solutions adaptées « aux traditions et aux défis locaux ».

Lire la suite