Depuis plus de 20 ans que je fais du trading, j’ai vu passer des milliers de traders qui se concentrent sur leur méthode de trading et leur money management. Certains passent des années à chercher et à développer une forme de Grall technique via la création d’indicateurs ou d’algorithmes de trading, d’autres deviennent de véritables experts dans des « méthodes » de trading comme l’Elliotisme ou plus récemment la redécouverte marketing d’Ichimoku après presque 100 ans d’oubli… il y a ainsi des modes dans le trading, des indicateurs plus ou moins populaires pendant quelque temps puis jetés aux oublis pour ressortir 50 ans après des oubliettes et susciter à nouveau le même espoir auprès d’une nouvelle génération de traders ayant les mêmes attentes et qui commettent au final exactement les mêmes erreurs. 99 % des traders se concentrent donc sur ces deux facteurs, une méthode ou un indicateur et un Money management dit efficace. Certains traders consacrent plusieurs années de leur vie à développer des systèmes, des usines à gaz… et le résultat est toujours le même : ils ne gagnent pas d’argentmalgré des milliers d’heures de « travail », de réflexion, d’analyse…

Comment expliquer que des générations de traders depuis des siècles finissent toujours par échouer ?

Il y a des réponses toutes faites qui conviennent généralement à la masse des traders aigris : c’est la faute des brokers, des banques, de la faute à pas de chance… l’imagination humaine est vaste dans ce domaine et certains glissent même dans la paranoïa, le broker a vendu pour 4 milliards d’euros des actions du CAC 40 pour faire chuter l’indice de 100 points afin que leur stop soit touché et qu’ils perdent 1000 €. On ne sait pas parfois s’il faut en rire ou en pleurer… mais cela démontre toujours une forme d’immaturité, la personne en est encore restée au stade infantile où il est le centre de l’univers parental.

Même si cela est difficile à entendre pour beaucoup de traders, nous ne sommes rien, nous n’existons même pas sauf à avoir 1 milliard de dollars sur son compte. Un grain de sable sur une plage. Et pour beaucoup de traders, leur narcissisme est en fait blessé inconsciemment, ils se vivent tellement importants, le centre de leur univers, que cela est absolument insupportable que le marché boursier leur montre la réalité en face : nous sommes tous insignifiants et personne ne se rend compte que nous existons. Combien d’egos infantiles se sont ainsi brisés sur la seule réalité tangible du trading : nous sommes responsables de nos actes, de nos trades, de nos résultats quel qu’ils soient. Il est inutile de trouver un prétexte, nous sommes bons ou nous sommes mauvais. C’est nous qui avons appuyé sur le bouton acheter ou vendre. Ces petits exemples qui peuvent prêter à sourire, qui sont hélas la réalité quotidienne des forums boursiers, nous montre que ces traders sont dès le départ condamnés. En effet, ils ne se concentrent pas sur l’essentiel, sur l’essence même du trading, sur sa quintessence, sur ce qui est le plus important dans la réussite du trading : leur psychologie, le travail sur soi.

Lire la suite de l’article sur www.andlil.com