alex_opt

Rigidité des structures politiques, peur du changement, paternalisme de l’Etat-providence, etc. Nombreuses sont les raisons pour lesquelles la France a raté toutes les globalisations. Déconnectée des changements actuels de notre monde, la France n’a pourtant jamais été aussi meilleure que lorsqu’elle s’est ouverte au monde.

Créativité, prise de risques, horizontalité des relations humaines: bienvenue dans la globalisation du XXIe siècle. Alors que la métamorphose du monde se poursuit, la France semble toujours bloquée dans le XXe siècle, celui de la non-globalisation. Un nouveau logiciel de pensée pour la France apparaît désormais vital pour sa survie dans l’Histoire.

Créative et innovante : la France l’est pourtant. Mais son élan est souvent bridé par l’Etat qui, à force de vouloir tout réglementer contraint ses meilleurs talents à l’exil. René Descartes, René-Robert Cavelier de La Salle, Aristide Boucicaut, Pierre-Charles L’Enfant, etc. Autant d’exemples qui prouvent que la créativité française relève bien d’initiatives personnelles, et non pas d’une stratégie d’Etat.

En dressant le portrait de la globalisation en cours, l’ancien diplomate Alexandre Melnik donne les clés nécessaires pour que la France puisse enfin entrer dans le XXIe siècle.

A.M