Nous sommes en réalité une grande famille au sein de la Droite Populaire. Plusieurs courants nous traversent et nous composent. La question que de savoir si la Droite Populaire est un mouvement libéral conservateur est une question complexe. Il existe en effet au sein de notre mouvement une branche,  comme dit préçédemment, libéral conservatrice qui s’attache avant tout à la liberté économique, à la famille, à l’identité et parfois des valeurs religieuses.

Néanmoins il y a aussi une branche Gaullo-bonapartiste, jacobine, qui est plus attachée à l’ordre,la nation à la puissance publiques et aux services publics et ainsi moins libérale que la première. C’est ce que l’on peut constater au bout de 2 ans d’existence de la Droite Populaire meme si c’est plus la deuxième branche qui finit par s’imposer. Mais tout ceci n’est qu’une approche purement idéolique. Nous ne sommes pas dans une logique d’adversité mais de complémentarité. Nous nous retrouvons sur des valeurs essentielles que sont l’ordre,la sécurité,la nation,la République, le travail , l’autorité et la souveraineté de l’Etat. C’est bien cette convergence qu’il faut mettre en valeur.

Pour ma part je suis plus Gaullo-bonapartiste que libéral conservateur. Je n’ai aucune méfiance vis à vis de l’Etat. Il est la seule forme légitime d’autorité et il doit dès lors avoir à sa disposition les plus larges moyens pour imposer son respect.

D’après Pierre GENTILLET

Vice-président des jeunes de la droite populaire