Ingénieurs, mathématiciens, polyglottes, la DGSE veut privilégier des candidats issus de grandes écoles.

Si vous rêvez d’endosser le costume d’espion, à l’image de James Bond, ou plus récemment de Mathieu Kassovitz dans la série Le bureau des légendes diffusée sur Canal +, c’est le moment ou jamais. La DGSE s’agrandit et se modernise. Elle veut recruter 600 agents d’ici 2019, ce qui porterait à 7.000 le nombre d’espions travaillant pour l’institution. On est loin des 21.000 employés de la CIA américaine, mais il s’agit d’une réelle montée en puissance.

Parmi les profils demandés, il ne s’agit plus seulement de personnes ayant une formation militaires. La DGSE souhaite engager des jeunes femmes et des jeunes hommes sortant de grandes écoles de commerce ou d’ingénieurs ou encore d’instituts de technologie. Des experts en physique nucléaire, en mathématique, en informatique ou encore des candidats parlant des langues rares sont notamment recherchés, pour lutter contre le terrorisme et les cyber-attaques.

Lire la suite de l’article