Une navette d’auto-conduite hautement autonome est entré en service au cœur technique de l’ESA. Son inauguration officielle a eu lieu le mardi, quand il a été attribué un nom convenablement planante – « Orbiter » – choisi par un concours des employés.

De l’Agence ESTEC à Noordwijk, aux Pays – Bas, l’établissement est utilisé comme un banc d’ essai pour la navette automatisée, afin d’ évaluer sa viabilité en tant que solution « last mile » pour les transports en commun.

ESTEC a été choisi parce qu’il est un environnement contrôlé privé mais avec tous les transports en commun trouvé sur la voie publique – les voitures, les vélos, les piétons et les ronds-points – la navette est en mesure de fonctionner dans la circulation mixte.

« Nous sommes très heureux de participer à l’essai ce projet », a déclaré Franco Ongaro, chef de l’ESTEC et directeur de la technologie, de l’ingénierie et de la qualité de l’ESA «comme il est pratique des technologies que nous avons développées ici à l’ESTEC. »

Le véhicule autonome calcule sa position à l’aide d’une fusion de navigation par satellite, lidar « radar laser », les caméras visibles et des détecteurs de mouvement. Il est utilisé pour transporter les employés et les visiteurs autour du complexe ESTEC.

Le véhicule entièrement électrique, zéro émission observe une limitation de vitesse sur le site de 15 km / h (même si elle a une vitesse maximale de 25 km / h). Il peut accueillir jusqu’à huit personnes, et est accessible aux fauteuils roulants. Pour les six premiers mois de service du véhicule transportera un délégué syndical d’observer son fonctionnement le long de sa programmation de 10 minutes de long aller-retour.

L’équipe de gestion des installations ESTEC travaille avec le propriétaire du véhicule néerlandais automatisé mobilité, compagnie de bus Arriva qui exploitent le véhicule, les gouvernements provinciaux et municipaux, fournisseur de véhicules Navya et d’ autres partenaires.

Adjoint Vermeulen étage de la province Zuid-Holland a parlé à l’ouverture officielle: « Il est important pour la province de savoir si la technologie du transport auto-conduite peut apporter une réelle contribution à l’objectif de rendre la province plus accessible Zuid-Holland dans le Pays-Bas. Et si elle s’inscrit dans notre devise pour les années à venir: mieux tous les jours. « 

Les partenaires du projet et des invités dont le maire de Noordwijk Jon Hermans-Vloedbeld, est venu à Erasmus Highbay de ESTEC, rempli de matériel remarquable d’exploration humaine et robotique, pour en savoir plus sur le projet et prendre la navette automatisée pour eux-mêmes.