Né à Paris sous le nom de Jean-Philippe Smet, mais d’origine belge par son père, Johnny Hallyday choisit la nationalité française à 18 ans, en 1961. Il connaît le succès alors qu’il est encore mineur en surfant sur la mode du twist, avant d’embrayer vers le rock et le blues. Des titres comme « L’idole des jeunes », « Noir c’est noir », « J’ai oublié de vivre », « Ma gueule » ou « Quelque chose de Tennessee » ont marqué des générations.
A partir des années 60, les succès vont se succéder, à commencer par « Retiens la nuit ». On le voit sur le grand écran en 1963 dans « D’où viens-tu Johnny ? ». C’est sur le tournage du film qu’il rencontre la chanteuse Sylvie Vartan, avec qui il formera le couple phare de la génération « Salut les Copains ! ». L’année suivante, Johnny part faire son service militaire en Allemagne.
Son mariage avec Sylvie à son retour en avril vient renforcer son image de modèle pour la jeunesse française. Il part enregistrer « Pour moi la vie va commencer » à Nashville, la capitale américaine du country. Pourtant, le chanteur a du mal à gérer l’ampleur de son succès. La chanson « Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir » reflète le mal-être qu’il ressent à l’époque et qui l’amène à faire une tentative de suicide. Le chanteur reprend le dessus avec la naissance de son fils David le 14 août 1966, puis grâce aux nombreuses tournées en Europe, Afrique et Amérique Latine. Les tubes continuent à s’enchaîner au début des années 1970, avec entre autres « Que je t’aime », « Oh ma jolie Sarah » et « Toute la musique que j’aime ». En 1975, il part s’installer avec sa famille à Los Angeles, mais son couple bat de l’aile et il finit par divorcer cinq ans plus tard.

Les années 1980 sont pour Johnny l’occasion de chanter les textes de nouveaux artistes de la chanson française comme Michel Berger, qui lui écrit en 1985 « Le chanteur abandonné » et « Quelque chose de Tennessee » ; et Jean-Jacques Goldman qui signe « Je te promets » et « Laura » l’année suivante. Cette dernière chanson est dédiée à sa fille Laura, née de sa liaison avec l’actrice Nathalie Baye.
Johnny Hallyday prouve alors qu’il sait s’approprier tous les styles en passant du rock’n’roll à la chanson romantique de variété. Le chanteur intéresse aussi beaucoup la presse à scandale pour ses nombreuses relations amoureuses, avec de jolies femmes souvent plus jeunes que lui. Ainsi, en 1990, il épouse Adeline, la fille de son ami Long Chris, de qui il divorcera quelques années plus tard pour se marier à nouveau en 1996 avec une jeune mannequin, Laetitia.

En attendant, Johnny sort de nombreuses compilations de ses différents succès et ne loupe pas une occasion de fêter un évènement par des concerts gigantesques qui en font une véritable bête de scène. Les fans et les artistes qui viennent le rejoindre sur scène sont de plus en plus nombreux (Obispo, Pagny…). Il s’offre ainsi le Parc des Princes en 1993 pour ses cinquante ans, Bercy en 1995, Las Vegas en 1996, le Stade de France en 1998 et la Tour Eiffel en 2000, pour un concert gratuit réunissant pas moins de 400 000 spectateurs.
En 1997, il est l’un des rares chanteurs à se voir remettre la médaille de Chevalier de la Légion d’Honneur des mains du président Jacques Chirac.
« Sang pour sang » crée l’évènement en 1999 avec des ballades écrites par son fils David.

Après quarante-trois ans de collaboration avec Universal, Johnny décide de quitter sa maison de disques et sort « Ma Vérité » en janvier 2006 avant de signer chez Warner.
En 2007, avec le « Coeur d’un homme », Johnny réalise enfin son rêve : enregistrer un disque aux influences blues. Produit aux Etats-Unis, le disque rencontre un énorme succès auprès du public. Il doit ensuite faire face à quelques problèmes de santé : il est notamment opéré d’un cancer en 2009. Rétabli après une longue convalescence, il sort son 47e album studio « Jamais seul » en 2011.

Remis de ses problèmes de santé, Johnny Hallyday décide de modifier son entourage professionnel à l’aube de ses cinquante ans de carrière. Il se sépare de son producteur historique Jean-Claude Camus et le remplace par Gilbert Coullier.
S’il se fait rare en concert, c’est parce que Johnny Hallyday se concentre sur son autre passion, le métier d’acteur. Pour la première fois, il joue une pièce de théâtre, à Paris, au Théâtre Edouard VII, « Le Paradis sur Terre » de Tennessee Williams.
Johnny Hallyday avait annoncé ses adieux à la scène lors de son « Tour 66 ». C’était mal le connaître. Le 24 avril 2012, il entame sa 181e tournée et donne son premier concert à Los Angeles, où il réside.
Il enchaîne ensuite les dates dans toute la France, retournant au Stade de France et devenant ainsi le seul artiste à s’y être produit neuf fois.
Johnny s’envole ensuite pour Los Angeles où il commence l’enregistrement de son nouvel opus.
Son travail est interrompu une nouvelle fois par des problèmes de santé qui l’envoient au CHU de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. De retour à Los Angeles, il retourne à l’hôpital pour subir des examens approfondis et en sort le 7 septembre.
Dès lors, plus rien n’arrête Johnny Hallyday. Il finit son album et reprend la route le 4 octobre où il donne un concert à Montréal.

Après un passage en France, il part chanter à New York et à Londres, où il rencontre un franc succès. Johnny Hallyday sort « L’attente », réalisé par Yvan Cassar, les textes ayant en majorité été écrits par Miossec .
Sur cet album, il offre un duo avec Céline Dion , « L’amour peut prendre froid », également présent sur l’opus de la chanteuse québécoise.
Fort de ce nouveau succès, Johnny Hallyday fête ses 70 ans sur la scène du Palais Omnisport de Bercy
Si Johnny Hallyday vit la majeure partie de l’année de l’autre côté de l’Atlantique, c’est bien en France qu’il a deux très bons amis. Contre toute attente, Johnny Hallyday, Jacques Dutronc et Eddy Mitchell annoncent leur toute nouvelle formation, Les Vieilles Canailles, et le trio de légende donne 6 concerts à Bercy en novembre 2014.
Quelques jours plus tard, Johnny Hallyday présente son nouvel album, «Rester Vivant». Succès immédiat pour cet opus
La tournée de Johnny Hallyday commence en juillet 2015 et s’achève en mars 2016 et affiche bien sûr complet. Et c’est à ce moment-là qu’il annonce l’arrivée d’un prochain album intitulé «De l’amour». Cet album sort le 13 novembre le même jour où la capitale française est frappé par un attentat au Bataclan !

2017 commence en demi-teinte pour Johnny Hallyday. S’il a annoncé à la fin de l’année précédente le retour des Vieilles Canailles sur scène à l’été 2017, la rumeur court qu’il est atteint d’un cancer. Le chanteur confirme se soigner contre un cancer du poumon, mais dément que son foie et son estomac sont aussi touchés.
Si les rumeurs sur son état de santé sont parfois alarmantes, l’entourage de Johnny Hallyday fait front pour les démentir régulièrement. Johnny Hallyday lui-même dément être dans un état critique et assure les concerts promis avec Les Vieilles Canailles. Johnny Hallyday, Eddy Mitchell et Jacques Dutronc se produisent en juin et juillet 2017 dans plusieurs villes de France.
En novembre 2017 sort un album de reprises de Johnny Hallyday, «On a tous en nous quelque chose de Johnny». Dessus, on retrouve la nouvelle vague des artistes français, comme Gauvin Sers, mais aussi Nolwenn Leroy ou encore Kendji Girac.
A savoir qu’un nouvel album et une tournée sons également prévue en 2018.