Jean-Michel Aulas, né le 22 mars 1949 à L’Arbresle, est un homme d’affaires français. Il est fondateur et président de la société CEGID, président de l’Olympique lyonnais depuis 1987 et également président directeur général de l’OL Groupe.
Le jeune Jean-Michel Aulas demande l’émancipation à ses parents pour cocréer, à 19 ans (la majorité est alors à 21 ans), le Cegi (Centre d’études et de gestion par l’informatique), qu’il revend deux ans plus tard à la Cegos.

Au sein de Sligos, il innove en créant et animant un réseau de prescripteurs de premier plan à l’époque : les cabinets d’experts comptables.

En 1983, il démissionne pour fonder, avec Jean-Claude Sansoe, Cegid (Compagnie européenne de gestion par l’informatique décentralisée), entreprise spécialisée dans les progiciels de gestion et de comptabilité. Il met très rapidement sur le marché un catalogue de logiciels de gestion conforme au nouveau plan comptable. Il récupère tout aussi rapidement une bonne partie de son réseau d’experts comptables.

En octobre 2007, Jean-Michel Aulas cède Cegid à la société Groupama, néanmoins il en conserve la présidence pour au moins quatre ans2. En 2014, la presse affirme que Groupama a franchi la barre des 25 % des droits de vote de Cegid

Dès son arrivée à la tête de l’OL, JM Aulas présente un plan très ambitieux : amener Lyon en Coupe d’Europe en trois années. « C’était plus un concept marketing qu’un plan stratégique »7, reconnaît aujourd’hui Aulas. Mais après un mauvais départ, l’OL retrouve la division 1 et, comme annoncé, se qualifie deux ans plus tard, en 1991, pour la Coupe d’Europe.

Suivent les années d’apprentissage et de structuration du club : pour Aulas, un club de foot est une entreprise comme les autres. Il transforme donc l’antique association olympique en une SAOS (Société anonyme à objet sportif), forme une holding (OL Groupe) et crée plusieurs filiales exploitant la marque OL. Il parle ainsi de « business plan » et de « merchandising », chose nouvelle à l’époque.