Jean-Marc Mormeck, délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’Outre-mer depuis 2016, a rencontré lundi la préfète déléguée à l’égalité des chances de Seine-Saint-Denis, Fadela Benrabia. Objectif : savoir ce qu’il était possible de mettre en place pour les Ultramarins qui vivent en métropole et plus largement envers les jeunes habitants des quartiers populaires.

L’homme qui a quitté le ring de boxe pour un autre, celui de la politique, sait de quoi il parle. Il a dû batailler, faire preuve d’une volonté de fer pour réaliser ses rêves. D’abord dans les salles de sport. Après avoir visionné, en 1985, le combat mythique opposant Marvin Hagler à Thomas Hearns, un « déclic » pour lui, il décide de s’inscrire dans un club de Drancy. Pour son premier cours, il arrive avec une heure de retard : « Mon entraîneur m’a dit : tu ne t’entraînes pas aujourd’hui. » L’adolescent revient le lendemain, à l’heure cette fois-ci. Il s’entraîne dur, gagne la confiance de son entraîneur, assure un an plus tard les échauffements pour les nouveaux arrivants. Des années plus tard, le 10 novembre 1998, il décroche le titre de champion de France.
Aujourd’hui, l’athlète, même s’il n’habite plus Bobigny, n’oublie pas le gamin du 93 qu’il était. Il veut montrer qu’avec de l’ambition, tout est possible. En novembre 2016, la délégation de Jean-Marc Mormeck a mis en place la plate-forme « Egalité emploi ». Elle regroupe, sur un site Internet, près de 2 000 offres d’emploi, de stage ou de formation d’une vingtaine de partenaires, parmi lesquels Orange, Auchan, Veolia… Un second dispositif, appelé « La semaine des quartiers », mobilise 100 000 entrepreneurs qui, tout au long de l’année, vont dans des lycées et collèges de quartiers populaires afin de faire naître l’envie d’entreprendre. Et quel meilleur exemple que celui de Jean-Marc Mormeck, qui se plaît à répéter aux jeunes qui n’osent pas : « Vis tes rêves et ne rêve pas ta vie ».

Source : Le Parisien Seine Saint Denis  – 31 octobre 2017