Il se présente pour la première fois dans la sixième circonscription des Hauts-de-Seine lors des élections législatives françaises de 2007 en réaction à l’investiture contestée à Neuilly comme candidat UMP de la maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Il arrive en deuxième position dans la ville de Neuilly-sur-Seine avec un score de 14,74 %.

Candidat divers droite, il se présente aux élections municipales françaises de 2008 à Neuilly. Il se retrouve opposé à la municipalité d’alors, puis à David Martinon, soutenu par Nicolas Sarkozy qui était lui-même maire de cette ville de 1983 à 2002. Il commence à prendre de l’importance face au candidatUMP et s’impose lors d’un sondage « secret » publié par Le Figaro en février 2008.La publication de ce sondage qui lui prédit la majorité lors des élections municipales entraîne des manœuvres politiques de la part des colistiers de David Martinon, qui envisagent alors de former une nouvelle liste dissidente et l’annoncent le 10 février 2008 via un courriel de Jean Sarkozy, fils du président qui s’était jusqu’à présent investi dans la campagne de David Martinon et l’avait soutenu. David Martinon se retire de la course le 11 février 2008 et les instances politiques de l’UMP décident le 12 février 2008 de retirer son ancienne liste UMP pour soutenir celle de Jean-Christophe Fromantin. Le maire adjoint UMP, Arnaud Teullé, pressenti pour représenter la liste UMP avant le parachutage de David Martinon à Neuilly, annonce à son tour qu’il va présenter une liste dissidente de l’UMP pour s’opposer à Jean-Christophe Fromantin. Jean-Christophe Fromantin est en ballotage favorable au 1er tour face à Arnaud Teullé (48 % contre 32 %).

Au second tour, la liste qu’il conduit l’emporte avec 61,67 % des voix contre 38,33 % à celle de son rival. Il est élu maire de la ville le 23 mars 2008, lors du premier conseil municipal, par 37 voix contre 8 à Arnaud Teullé.

Le 10 juin 2009, Jean-Christophe Fromantin est élu au bureau du syndicat mixte Paris Métropole. Il coanime avec Claude Dilain, alors maire de Clichy-sous-Bois, la commission « Développement économique et Solidarité ». Le 8 novembre 2010, il devient vice-président de Paris Métropole au côté du nouveau président Jacques JP Martin, maire UMP de Nogent-sur-Marne.

Candidat aux élections cantonales de mars 2011 dans le canton Nord de Neuilly-sur-Seine, il obtient au premier tour la majorité absolue mais n’est pas élu car il ne réunit pas assez de suffrages10. Au second tour, le 27 mars 2011, il obtient 70,24 % des suffrages exprimés et est élu face à Marie-Cécile Ménard, conseillère sortante UMP.

Le 5 septembre 2011, il lance son parti Territoires en mouvement12.

Quelques mois plus tard, le 31 janvier 2012, il reçoit le titre d’élu local de l’année lors de la remise des prix du Trombinoscope13

En mars 2012, avec un groupe de personnalités, Jean-Christophe Fromantin lance la candidature de la France pour l’Exposition universelle de 2025 au Grand Palais14.

En juin 2012, au premier tour des élections législatives dans la sixième circonscription des Hauts-de-Seine, Jean-Christophe Fromantin obtient 39,34 % des voix, loin devant Bernard Lepidi (divers droite, 21,80 %) et Marie Brannens (PS, 21,41 %). Pour la première fois depuis 1973, un deuxième tour a lieu dans cette circonscription entre trois candidats ayant atteint la barre des 12,5 % des inscrits, dont un de gauche. À l’issue du deuxième tour, le 17 juin 2012, Jean-Christophe Fromantin est élu député des Hauts-de-Seine avec 51,22 % des voix, face à la candidate du PS Marie Brannens (27,70 %) et à Bernard Lepidi (21,07 %). Il est membre et délégué général du groupe de l’Union des démocrates et indépendants (UDI), présidé par l’ancien ministre Jean-Louis Borloo16.

Jean-Christophe Fromantin est membre de la Commission du Développement durable et de l’Aménagement du territoire, rapporteur pour les transports et affaires maritimes. Il est par ailleurs secrétaire du Comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques et membre du Conseil d’orientation des retraites.

En décembre 2012, touché par le cumul des mandats, il cède son siège de conseiller général à sa suppléante Alexandra Fourcade, 8e adjoint au maire de Neuilly-sur-Seine chargée des Affaires sociales et de la Santé

Jean-Christophe Fromantin, né le 30 août 1962 à Nantes (Loire-Atlantique), est un chef d’entreprise et homme politique françaismaire de Neuilly-sur-Seine depuis 2008 et conseiller général des Hauts-de-Seine, élu dans le canton de Neuilly-sur-Seine-Nord, de mars 2011 à décembre 2012, député de lasixième circonscription des Hauts-de-Seine depuis le 20 juin 2012