L’île Maurice retrouverait-elle sa vocation de « Star and Key of the Indian Ocean » (clé et étoile de l’Océan Indien) comme ce fut le cas au temps des grands navigateurs français et anglais du 18e et 19e ? Force est de constater que ce petit bout de terre, en plein milieu de l’Océan Indien n’existe que pour cela. Deux siècles plus tard, son histoire et son développement économique lui donnent des arguments solides pour devenir un véritable centre d’investissement à mi-chemin entre les continents africain et asiatique.

Porte d’entrée de choix pour investir en Afrique

Maurice est une ancienne colonie française et britannique. L’anglais et le français cohabitent, mais pas seulement. Ces dialectes qui sont des atouts majeurs dans le secteur économique sont obligatoires dans le cursus scolaire mauricien. Cet avantage est de taille pour les investisseurs anglophones et francophones. La barrière des langues européennes les plus parlées en Afrique n’existe pas à Maurice.
En effet, des accords avec des pays africains ont été conclus afin de créer des zones économiques particulières. On y trouve le Ghana, le Sénégal, Madagascar, mais également l’Inde et d’autres d’Asie. Les Africains bénéficient non seulement d’assistance technique, mais de partenariats avec les nations émergentes d’Asie.
Ces échanges sont essentiels au développement économique des pays du continent africain, asiatique et européen. Il n’y a pas mieux que Maurice pour investir en Afrique, car c’est véritablement une porte d’entrée de choix.

Joindre l’utile à l’agréable

L’île Maurice offre également un environnement propice à l’investissement. Que ce soit en politique ou en économie, il existe une stabilité qu’on ne retrouve nulle part ailleurs sur le continent africain. L’île est classée 25e, loin devant le deuxième pays d’Afrique pour faire des affaires, selon la Banque mondiale. Et d’après Heritage Foundation, elle est le 21e meilleur pays à l’échelle mondiale, en matière de liberté économique. Par ailleurs, il fait bon vivre à Maurice. En 2012, le PIB par habitant était de 15 600 dollars (PPP) et il est passé à 20 422 dollars en 2016.

Les infrastructures sont modernes et adaptées, le système judiciaire est solide, le secteur des finances est des plus stables et la main-d’œuvre y est qualifiée et dynamique. L’île Maurice présente également des atouts touristiques inestimables. Le gouvernement mauricien a mis en place l’Integrated Resort Scheme qui permet de construire des villas de luxe, des terrains de golf et toutes sortes d’infrastructures pour attirer plus de touristes haut de gamme. On peut ainsi joindre l’utile à l’agréable à Maurice.

Politique fiscale rêvée, mais pas paradisiaque

Un des atouts majeurs pour investir à Maurice, pour ne pas dire, le plus important, c’est sa politique fiscale. Le taux d’imposition est unique. Il est fixe à 15% sur les individus, sur le bénéfice des sociétés et sur la valeur ajoutée. Certaines institutions les GB1 peuvent même bénéficier d’un assujettissement à l’impôt allant jusqu’à 3% seulement, hors déduction.
L’île Maurice jouit d’un excellent réseau de conventions fiscales qui lui permet de conclure des accords facilitant les relations commerciales entre l’Asie et l’Afrique, à l’instar de celle de non double imposition avec l’Inde. Maurice devient ainsi une plateforme et un tremplin où transitent les investissements vers l’Afrique et l’Asie en toute légalité.
Cette pratique n’a rien à voir avec celle des paradis fiscaux dans la mesure où les institutions sont soumises à certaines règles. Ils ont le devoir de contribuer à l’économie réelle du pays et doivent siéger effectivement à l’île Maurice et avoir deux administrateurs qui résident sur place. Les comptes bancaires ou les livres de comptabilité doivent être également disponibles sur l’île. L’échange des données bancaire entre L’ile Maurice, l’Europe et les USA sont également mise en place afin de lutter contre le blanchiment d’argent.
Startup et NTIC
De nombreuses entreprises investissent à Maurice dans l’économie des NTIC et des Startup, plus de 6 incubateurs ont vu le jour depuis 2017. Ces incubateurs comme le Mauritius Startup Incubateur proposent des conseils à son implantation et au recrutement sur place. Des locaux équipés de hauts débits ont été la clé du développement de ce secteur à Maurice. Des centres d’appel, Fintech, société informatique, Back office d’entreprise, et du web en général utilisent Maurice dans leur stratégie de développement et de croissance.

Une Autre entreprise qui mérite une attention particulière dans le domaine de l’impact sourcing à Maurice, c’est Talenteum, cette société investit dans le capital humain en Afrique. Elle a choisi l’Ile Maurice pour implanter son siège social pour sa stratégie en Afrique. Cette société va chercher des talents essentiellement dans les secteurs Informatique, Comptable, Marketing et Web et les fait intervenir à distance, notamment pour la France.
L’Ile Maurice de part son bilinguisme et son économie attrayante est une porte d’entrée privilégiée vers l’Afrique aussi bien pour l’Europe que pour l’Asie.

Auteur : Nicolas Goldstein est fondateur du Mauritius Startup Incubator et Directeur de StartupGrind Maurice