zuit_opt

au centre, Sylvan Shalom le Vice-Premier Ministre israélien

Dans le cadre d’une visite officielle en France, le Vice-Premier Ministre israélien, également Ministre des infrastructures nationales, de l’Energie, l’Eau, la Coopération nationale, du Développement du Negev et de la Galilée, s’est entretenu de sujets cruciaux pour nos démocraties au consulat d’Israël à Marseille. Il a par ailleurs participé à un dîner du KKL (1). 

Le Cercle des Libéraux : Quel est votre sentiment un mois après les attentats de Paris ?

Sylvan Shalom : « Bien évidemment nous sommes préoccupés par ce qui s’est passé à Paris. Nous pensons que cette situation devrait inciter les juifs à venir en Israël au cours de l’année 2015. On estime à 10 000 le nombre de juifs qui pourraient franchir le pas, ce qui représente à peu près 1,5 % de la communauté en France. J’ai rencontré le Président Hollande à l’occasion des commémorations d’Auschwitz. Il m’a assuré de sa détermination à combattre le terrorisme ».

Le CDL : Benyamin Netanyahu a vivement encouragé les juifs de France à faire leur Alyah. Y a-t-il un problème à ce que les juifs restent en France ?  

SS : « Pas du tout. Mais nous disons à ceux qui désirent s’expatrier qu’Israël les accueille à bras ouverts, à l’image de la fameuse parole : « l’année prochaine à Jérusalem ». Il s’agit d’une vision à long terme, un peu comme si le Président Hollande disait à tous les expatriés français de « retourner au pays » .

Le CDL : Les pays européens ont moins d’expérience qu’Israël dans la lutte antiterroriste. Pensez-vous qu’Israël puisse servir de leader dans cette lutte ?

SS : « L’Europe doit réaliser que le terrorisme n’est pas seulement le problème d’israël. Il la concerne aussi et c’est dans cet objectif qu’Israël collabore avec ses alliés. Lors de ma visite en France, le Président Sarkozy m’a confié que la sécurité de la communauté juive était le combat de sa vie. Nous nous sommes entretenus aussi sur l’Iran et allons tout mettre en œuvre pour nous opposer à l’accord qui doit sans doute être conclu d’ici peu. La possession de l’arme nucléaire par le régime iranien affecterait non seulement notre sécurité mais aussi notre économie, jusqu’au désir de notre peuple de vivre en Israël. Cela serait une véritable course à l’armement dans cette région. Nos préoccupations concernent aussi le développement de missiles à très longue portée, pouvant atteindre les capitales européennes. D’un côté, nous apprécions que l’Europe ait imposé des sanctions à l’Iran en 2012, mais d’un autre côté, les négociations actuelles risquent de déboucher sur un compromis. L’Iran contrôle la Syrie et le Liban avec le Hezbollah qui obéit directement aux ordres de Téhéran. Il est certain que si le Liban tombe, la Syrie et l’Iran subiront le même sort ».

Le CDL : Où en est le processus de paix concernant le conflit israélo-palestinien ?

SS : « Le peuple israélien est appelé aux urnes le 17 mars. Il reviendra au futur gouvernement de prendre les décisions qui conviennent sur le processus de paix ».

Le CDL : Vous êtes Ministre de l’écologie. Eu égard à sa situation géographique, Israël est-il aussi en pointe dans la lutte contre le réchauffement climatique ? 

SS : « Tout à fait et d’ici 2020, 10 % de l’énergie consommée sera issue de l’énergie renouvelable, qu’il s’agisse de l’énergie solaire, la biomasse, et toutes les autres sources d’énergie ».

Propos recueillis par Magali Barthès

(1) Keren Kayemeth LeIsrael (KKL) ou Fonds national juif (FNJ)