Henri-Edmond Cross, Le Naufrage, 1906-1907       Né au 15 de la rue Jean Bellegambe à Douai, sa famille tient une quincaillerie. Son cousin découvre le talent d’Henri-Edmond Cross dès son enfance et devient son mentor. Il fait son apprentissage à Lille auprès de Carolus-Duran et d’Alphonse Colas. Il débute au salon de 1881 en traduisant son patronyme Delacroix en anglais Cross, pour se distinguer d’Eugène Delacroix.

 

D’abord naturaliste, il se lie d’amitié avec les peintres néo-impressionnistes, dont il partage les convictions anarchistes. À partir de 1896, il collabore aux Temps nouveaux de Jean Grave en lui offrant dessins et lithographies (le premier dessin, L’Errant, n’était pas signé), ainsi que des aquarelles pour les tombolas de soutien au journal et à ses publications. Il est particulièrement lié à Charles Angrand, Maximilien Luce (qui fit son portrait) et Théo van Rysselberghe. Il n’adopte le divisionnisme qu’en 1891 avec son ami Paul Signac, peu avant la mort de Georges Seurat. Il peint la Provence à partir de 1900.

Son œuvre a influencé Henri Matisse et les peintres fauves.
Henri-Edmond Cross, pseudonyme de Henri Edmond Joseph Delacroix, né à Douai le , mort à Saint-Clair, au Lavandou le , est un artiste-peintre français pointilliste proche du mouvement libertaire