L’accès à l’eau est devenu une priorité majeure aujourd’hui. Cécile Chevré vous parlait d’ailleurs récemment d’une solution pour y faire face. Car, en effet, dans le monde, une personne sur trois n’a pas accès à une eau saine !

Sécheresse, maladies, manque d’infrastructures sont autant de causes de l’inaccessibilité à l’eau. Seuls 0.75 % de l’eau présente sur Terre est ainsi potable. Selon un rapport de l’ONU datant de 2015, « le monde devra faire face à un déficit hydrique global de 40% dès 2030 ».

Quelles solutions développer ? Comment garantir ce bien commun, vital à l’humanité ? Des chercheurs américains ont peut-être une idée…

Puce   Waterseer, qu’est-ce que c’est ?

Une équipe de chercheurs du VICI LABS, aux Etats-Unis, a eu l’idée de développer une éolienne reliée à un réservoir qui produit de l’eau saine, en utilisant l’eau présente dans l’air : le Waterseer.

Grâce à un système de condensation naturelle (sans produits chimiques ni traitements), le Waterseer est plus efficace que les anciens systèmes : il augmente de 400% la production par rapport aux autres dispositifs de collecte d’eau atmosphérique. Une simple pompe permet de récolter l’eau, qui se crée par condensation jour et nuit, avec ou sans vent.

Résultat ? Un seul Waterseer pourra ainsi collecter près de 37 litres d’eau saine par jour.

Puce   Un déploiement facilité

Un des objectifs des chercheurs était de créer un système de collecte simple à utiliser et facile à installer. Ainsi, il suffit de planter l’éolienne à 1.80 mètre sous terre pour la faire fonctionner.

Une nouvelle ère pour les populations ? Certainement, puisque ce matériel est écologique, durable, simple, ne nécessite que peu de maintenance et se révèle facile à déployer ! Reste à le faire connaître et circuler dans le monde.

Puce   Une initiative 100% non profits

L’équipe a mis en place un partenariat avec the National Peace Corps Association afin de déployer l’appareil dans les zones du monde qui en ont le plus besoin grâce au programme « buy one, give one ». A chaque fois que le Waterseer est acheté, un autre est envoyé dans une zone en difficulté d’approvisionnement. Les fonds collectés sont par ailleurs tous investis dans le projet.

Puce   WaterSeer : le futur de l’eau ?

Si le système par condensation n’est pas nouveau, l’efficacité du Waterseer tient dans sa facilité d’installation, son entretien inexistant et sa puissance de production. Il est destiné, en priorité, à être déployé dans les pays où l’eau se fait rare et dans lesquels femmes et enfants partent chaque jour, des kilomètres durant, à la recherche de l’or bleu, pour garantir et sécuriser cet accès. Collecter l’eau sur place, à la façon dont on pense l’électricité en autoproduction, s’avère donc un projet d’avenir. Mais on peut penser que ce système deviendra aussi intéressant dans les pays développés où l’énergie se pense chaque jour plus locale et indépendante.

 

Si vous souhaitez participer au projet, la plateforme se trouve ici

Lire la suite de l’article

WaterSeer