L’équipe de François Fillon, mis en cause dans une affaire d’emploi fictif présumé, se défend en distribuant ce week-end 4 millions de tracts contre ce qui est qualifié de « chasse à l’homme ». Le candidat s’exprimera mardi devant les députés Les Républicains à l’Assemblée.

Contesté de toutes parts, accablé par des révélations successives, François Fillon ne « lâche rien » et se défend. Ce week-end, près de 4 millions de tracts seront distribués à travers la France pour récuser les accusations et dénoncer ce qu’il perçoit comme un acharnement, selon Le Parisien.

Le document reprend des éléments de langage déjà utilisés cette semaine sur le site de microblogging, Twitter, notamment le hashtag « Stop à la chasse à l’homme ». « Trop, c’est trop », voit-on aussi écrit en gros caractères au milieu de la page, où la gauche est à nouveau ciblée.

Par ailleurs, pour un meeting prévu jeudi à Poitiers, un mail a été envoyé à tous les sympathisants du candidat, afin de sonner la mobilisation générale.

Le Dauphiné