bobo_opt

Née à Franceville, Chef-lieu de la province du Haut-Ogooué, le 18 avril 1955, elle est la fille de feu Jean KAMBANGOYE et de feu Berthe NOUO.

Elle préside depuis 18 ans la Cour constitutionnelle du Gabon. Après un cursus universitaire sans faute, Marie-Madeleine Mborantsuo a suivi un stage à la Cour des comptes à Paris. Titulaire d’un diplôme  de Finances publiques à la Sorbonne, la Docteur en Droit est nommée présidente de la Chambre des comptes de la Cour suprême à seulement 28 ans

Elle devra jouer les arbitres entre deux « parents » qui se vouent une haine tenace. Ali Bongo Odimba est le demi-frère de ses trois enfants ; Jean Ping, est l’ancien compagnon de Pascaline, la demi-sœur de ses enfants. A travers la crise politique se joue aussi un feuilleton familial.Marie-Madeleine MBORANTSUO a également occupé d’autres fonctions tout aussi importantes sur le plan international, notamment celles de Premier Vice-président du Comité International de Biotique de l’Unesco et de Président de l’Association des Cours Constitutionnelles des Pays ayant en partage l’Usage du Français (ACCPUF). Dans ce cadre ses homologues l’ont élevé au rang de président d’honneur de l’ACCPUF.

Marie-Madeleine MBORANTSUO est, en outre, Arbitre Conciliateur au Centre International des Règlements des Différends Relatifs aux Investissements (CIRDI), Organe de la banque mondiale et membre d’une des commissions des Nations-Unies chargée du règlement de conflit frontalier. Elle est également membre de l’Association des Juristes Africains (AJAF) et de l’Association des Femmes Juristes Gabonaises (AFJG).