Né en 1979 en France, fils d’Omar Bongo et d’Edmond Jacqueline Coq, Frédéric Bongo occupe le poste stratégique de directeur général des services spéciaux de la garde présidentielle (GP), selon la dénomination officielle. Pratiquant des sports de combat dont le free fight, un sport ultra-violent ou presque tous les coups sont permis, cet ancien élève de Saint-Cyr, titulaire d’une maîtrise en sociologie, est un passionné d’armes à feu.

Elevé au grade de lieutenant-colonel, il collabore étroitement avec le patron de la redoutée garde présidentielle (GP), Grégoire Kouna, un cousin germain d’Ali Bongo, sur toutes les questions relatives au maintien de l’ordre et à la maîtrise des services de renseignements.  

Fils d’Omar Bongo né le 26 Août 1979 Diplômé de Saint Cyr, nommé directeur de la Direction Générale des Recherches (DGR – Gendarmerie Gabonaise) à 27 ans alors qu’il était Lieutenant Major de Gendarmerie, Frédéric Bongo est en première ligne dans la rpression brutale de l’opposition et le plus redouté des chefs des services sécuritaires.

Il reste que Féédéric Bongo est aussi un « homme d’affaires » avisé. qui dispose à Paris d’un patrimoine acquis il y a moins de trois ans.