Le Ministre de l’Education Nationale et de la Jeunesse, Jean-Michel BLANQUER, la Ministre des Sports, Roxana MARACINEANU, la directrice de l’Union Nationale du Sport Scolaire, Nathalie COSTANTINI, la Présidente de l’Union Sportive de l’Enseignement du Premier Degré, Véronique MOREIRA et le Président de la Fédération Française de Tennis, Bernard GIUDICELLI, ont signéla convention pour le lancement de l’opération « De la cour aux courts ».


L’objectif de « De la cour aux courts » est de créer un jeu de cour d’école que les enfants peuvent facilement s’approprier grâce à un matériel adapté, afin de favoriser la pratique du tennis en autonomie et en toute sécurité. La cour d’école devient alors un lieu d’actions et de jeux sportifs pour les élèves qui pourront réinvestir ce qu’ils auront travaillé avec la classe complète en motricité ou en éducation physique et sportive (EPS). Cette opération a également vocation à lutter contre la sédentarité des enfants.


La mobilisation de tous les signataires doit permettre le déploiement de cette opération dans les écoles volontaires du territoire et la création de passerelles entre le monde scolaire et le monde sportif, l’école et les clubs de la Fédération Française de Tennis.


Enfin, la FFT apporte toute son expertise sur la pédagogie de la pratique du tennis au réseau CANOPÉ, afin que celui-ci assure la réalisation d’un Web-documentaire, la promotion et le déploiement de cette opération.

Le réseau CANOPÉ, en collaboration avec la FFT, mettra également à la disposition des établissements scolaires une valise pédagogique permettant soit une simple pratique pendant la récréation, soit un usage pédagogique pendant les cours d’EPS.


Les expérimentations, mises en place à l’initiative de la FFT depuis plus d’un an, ont rencontré un vrai succès. Dans le Val-d’Oise, par exemple, plus de 180 classes dont les instituteurs s’étaient portés volontaires, ont déjà participé à cette opération.

L’accompagnement des instituteurs des écoles maternelles est, quant à lui, effectué directement sur le terrain par les équipes de la FFT (les conseillers techniques régionaux et les conseillers en développement des comités et ligues).