« Le rapporteur public a requis un an d’inéligibilité contre Fabien Engelmann, ce matin, à l’issue de l’audience devant le tribunal administratif. Il demande aussi le rejet du compte de campagne du maire de Hayange. La décision sera rendue vendredi »

LE JOURNAL LE REPUBLICAIN LORRAIN CE MATIN

 

En octobre 2010, il adhère au FN. Alors candidat aux élections cantonales de 2011 sous l’étiquette FN, il est suspendu puis exclu de la CGT.

Aux élections municipales de 2014, il est candidat tête de liste FN-RBM aux municipales à Hayange. À l’issue des élections, il devient le nouveau maire de la ville.

Il est également conseiller politique de Marine Le Pen pour le dialogue social, membre du bureau politique et du bureau départemental de Moselle du FN, et responsable de la 8e circonscription de Moselle pour le parti.

Maire de Hayange depuis avril 2014, il a vu ses comptes de campagne rejetés le 6 octobre 2014 par la commission nationale chargée de les vérifier

Fabien Engelmann (né le 7 mai 1979 à Algrange) est un syndicaliste et homme politique français. Il est maire de Hayange en Moselle depuis avril 2014.

 

Le journal Le  Monde
« Depuis son élection à la mairie d’Hayange (Moselle), Fabien Engelmann en fait voir de toutes les couleurs à ses administrés. Ce jeune élu du Front national a beaucoup fait parler de lui cet été en faisant repeindre en bleu une oeuvre de l’artiste Alain Mila, un oeuf taillé dans la pierre et l’acier, hommage au passé sidérurgique de cette ville (15 000 habitants) de la vallée de la Fensch encore traumatisée par l’extinction de ses derniers hauts-fourneaux. Jugeant la sculpture « lugubre », l’élu frontiste a ordonné à ses services techniques de la ripoliner comme une vulgaire bordure de trottoir, au mépris de l’artiste et des règles de la propriété intellectuelle. Devant le tollé suscité, la pièce a finalement été décapée, avant d’être remisée au fond d’un parc. »

Le Journal Le Point

« Une sanction d’un an d’inéligibilité a été recommandée mardi par le rapporteur public du tribunal administratif de Strasbourg à l’encontre de Fabien Engelmann, le maire FN de Hayange (Moselle), pour des irrégularités dans ses comptes de campagne. La rapporteur publique Guénaëlle Haudier a dénoncé « un manquement d’une particulière gravité à la loi électorale », qui avait déjà conduit au rejet, fin octobre, des comptes de M. Engelmann par la commission nationale des comptes de campagne. La décision du tribunal devrait être rendue vendredi. Les recommandations du rapporteur public sont très souvent suivies par les juges. « Je plaide la sincérité et la bonne foi », a déclaré à la barre Fabien Engelmann, qui n’est pas assisté par un avocat dans cette affaire.

L’élu frontiste risque théoriquement une peine allant jusqu’à trois ans d’inéligibilité, hypothèse à laquelle l’intéressé avait dit « ne pas croire une seconde ». Si son inéligibilité était prononcée, le maire aurait encore plusieurs voies de recours avant d’être contraint à la démission, ce qui n’entraînerait pas pour autant de nouvelles élections, mais la désignation d’un nouveau maire par le conseil municipal. Cette procédure a été enclenchée par le rejet, fin octobre, des comptes de M. Engelmann par la commission nationale des comptes de campagne, commission qui a ensuite transmis le dossier »

LORRAINE ACTU

«Pour ce qui est d’Hayange, je ne sais pas ce qui s’est passé. Il y a un conflit entre le maire et sa première adjointe. Elle a saisi la Commission des comptes de campagne, la commission se prononcera. Ces éléments sont minimes par rapport à ce qui est fait et qui emporte l’adhésion» défend Mme Le Pen dans cette interview. Un argumentaire répété à longueur de discours par la présidente frontiste, notamment ce dimanche à Fréjus où elle a conclut les Universités d’été du Front National Jeunes. »Marine LEPEN