Éric Le Ray est un homme des médias, imprimeur (école Estienne), journaliste formé au journalisme écrit, radio et télévision (UQÀM), éditeur, animateur radio, blogueur, présent sur Facebook, Twitter, un homme de communication qui se passionne à travers la recherche (Doctorat et trois postdoctorats) pour les changements d’aujourd’hui tant dans la forme que dans le contenu des médias
. Sa spécialité est l’innovation, les origines de cette innovation, les causes sociales et épistémologiques de ces changements et les résistances à ces changements humains et technologiques. Ses recherches concernent donc autant les théories médiatiques que les technologies médiatiques. Il est devenu un expert dans l’évolution des technologies de l’information, de la communication et des médias traditionnels vers le numérique et la dématérialisation de la chaîne graphique traditionnelle, de la naissance de la photogravure au XIXe siècle au papier, au livre et aux tablettes électroniques et au supportholographique d’aujourd’hui. Ce que j’ai nommé dans le nouveau modèle théorique et historique que j’ai fondé, « People is message », la mécanique virtuelle, pour illustrer la théorie quantique du passage de l’analogique, l’atome, au photon, à la lumière, dans le cadre d’un processus plus large de dématérialisation.Ses centres d’intérêts s’orientent en particulier sur l’innovation et la convergence et la mobilité des médias, de l’imprimé à l’écran électronique. Il veut comprendre l’impact de cette convergence sur les organisations et la société civile mais aussi comment les organisations et la société civile ont un impact sur cette convergence et cette mobilité. Il veut comprendre aussi les enjeux en terme politiques, économiques et culturels Pour les entreprises les enjeux de formation et de production. Pour l’apprentissage des métiers les enjeux en terme de nouvelles pratiques de communications, d’écritures et de lectures à l’école, dans les bibliothèques, les métiers du journalisme, de l’édition et de l’imprimerie.Plusieurs sujets d’études : étude du papier, du livre et des tablettes électroniques associée à l’Internet mobile, aux médias sociaux et au Cloud Computing. Étude des produits sans fils, et ses différentes technologies, ses nouveaux modèles d’affaires et de gestion et ses différentes applications avec son impact sur les organisations, l’industrie du papier et les médias traditionnels. 

 Étude des liens et influences entre communication modernité et religion. Je m’intéresse aussi pour finir au secteur de l’économie des médias numériques dans l’édition, la presse, la santé, l’éducation, les modes de gouvernances et la sécurité : (fraudes bancaires, informatiques, droits d’auteurs et innovation, piratages, espionnage industriel
recherche et développement, intelligence et guerre technologique et économique)

 il participe à la mise en place des fondations du nouveau parti conservateur du Québec dont le congrès fondateur aura lieu le 26 mai 2012 à Drummondvill