Alors que la planète médiatique offre une tribune sans précédent aux tenants d’un monde passé et dépassé où un coq gaulois de la Bresse vole au dessus de la mêlée, les Réformateurs libéraux, forts des 52 parlementaires et des 34 cercles locaux qui les représentent sur tout le territoire, se réjouissent de la création d un nouveau courant au sein de l’UMP intitulé « Les humanistes ».

Le parti de la droite et du centre s’organise en vue des prochaines primaires qui ne manqueront pas d’arriver dans la perspective du choix de ses candidats pour toutes les élections d’après 2012, ce que nous saluons comme une avancée vers une Démocratie mâture, en phase avec les aspirations et les besoins de la société française.

Alors que des choix décisifs doivent être pris dans les semaines, les mois et surtout les années à venir, nous souhaitons qu’un débat serein mais vif et salutaire puisse animer la campagne présidentielle française sur les solutions à la crise actuelle et les équipes susceptibles de les incarner.

Le constat est dorénavant largement partagé à droite comme à gauche sur les causes de cette crise : Nous payons aujourd’hui le lourd tribut d un état en « quasi faillite » à cause d’un marché financier inquiet face à l’incapacité des Etats de rembourser leurs dettes.

Le culte de l’Etat Providence, dopé à la dépense publique, censé faire le bonheur des peuples, se fracasse sur le mur de la réalité.

Alors que depuis la chute du mur de Berlin, le 9 novembre 1989, l’Humanité n’a jamais été aussi prospère, le monde jamais autant en paix, la France ne doit pas se replier sur l’ile de ses illusions perdues mais au contraire éclairer le chemin vers le nouveau monde en construction. Une conscience planétaire est apparue sous le double effet de la mondialisation et des nouvelles technologies sur les droits de I homme, sur la nécessité de prendre en compte notre environnement qui nous a précédé et qui nous succédera, sur la démocratie comme voie politique et la volonté grandissante d’une nouvelle gouvernance pour une planète responsable.

http://www.cercleslocaux-reformateurs.fr/fr/accueil.html