hi_opt

L’ours blanc (Ursus maritimus) ou ours polaire est un grand mammifère carnivore originaire des régions arctiques. C’est, avec l’ours kodiak, le plus grand des carnivores terrestres et il figure au sommet de sa pyramide alimentaire.

Parfaitement adapté à son habitat, l’ours blanc possède une épaisse couche de graisse ainsi qu’une fourrure qui l’isolent du froid. La couleur blanche de son pelage lui assure un camouflage idéal sur la banquise et sa peau noire lui permet de mieux conserver sa chaleur corporelle. Pourvu d’une courte queue et de petites oreilles1, il possède une tête relativement petite et fuselée ainsi qu’un corps allongé, caractéristiques de son adaptation à la natation. L’ours blanc est un mammifère marin semi-aquatique2, dont la survie dépend essentiellement de la banquise et de la productivité marine. Il chasse aussi bien sur terre que dans l’eau. Son espérance de vie est de 20-25 ans3.

Cette espèce vit uniquement sur la banquise autour du pôle Nord, au bord de l’océan Arctique. En raison du réchauffement climatique et du bouleversement de cet habitat, les populations d’ours blanc sont globalement en déclin et l’espèce est considérée comme en danger. On estime que la population d’ours blancs serait comprise entre 20 000 et 25 000 individus.

Animal charismatique, l’ours blanc a un fort impact culturel sur les peuples inuit, qui dépendent toujours de sa chasse pour survivre. Il a également marqué la culture populaire via certains de ses représentants comme Knut, ou encore l’art avec la sculpture d’ours blanc réalisée par François Pompon.