BAT

Le Bataclan était à l’origine un grand café-concert d’architecture chinoise, avec le café et le théâtre au rez-de-chaussée, et un grand dancing au premier étage. On y représentait des vaudevilles de Scribe, Bayard, Mélesville, ou Dumersan, et on y donnait également des concerts.

L’établissement, qui ouvre ses portes le 3 février 1865, est racheté presque aussitôt par André-Martin Pâris. Pendant la guerre de 1870, les salles billards sont utilisées comme « ambulance ». En 1881, le Français Bigot invente le bigophone pour le comique Bienfait, qui chante « Méli-Mélo » à Ba-Ta-Clan. Cet instrument de musique connaîtra durant plus de cinquante ans une immense célébrité en France et Belgique et des centaines de sociétés bigophoniques naîtront et prospéreront. À Ba-Ta-Clan, la première revue est présentée en 1883, et l’opérette deux ans plus tard. Le chanteur Paulus rachète en 1892 l’établissement. Harry Fragson, Aristide Bruant ou même Buffalo Bill s’y produisent. En 1897, repris par Max Dorfeuil, il accueille Dranem et Félix Mayol.

Au cours des années qui suivent, la salle connaît diverses fortunes, au gré des changements de propriétaire, avec une nouvelle vogue après 1910, grâce à une restauration de la salle et une programmation consacrée aux revues montées en particulier par José de Bérys (Maurice Chevalier y connaît ses premiers succès). Grisée par ce succès, la troupe du Bataclan s’exporte pour de grandes tournées en Amérique du Sud qui s’avèrent catastrophiques financièrement.

En 1926, la salle est revendue et transformée en cinéma. Elle devient théâtre l’année suivante avec Henri Varna, puis de nouveau cinéma, parlant cette fois-ci, en 1932. Elle est victime d’un incendie en 1933 qui détruit notamment une partie des balcons. Le bâtiment original est partiellement détruit en 1950 pour se conformer aux nouvelles normes de sécurité en vigueur. En 1969, le cinéma ferme ses portes.

Le Bataclan retrouve sa vocation de salle de spectacle en 1983, grâce au metteur en scène André Engel. Plutôt rock ‘n’ Roll, il sera un haut-lieu post-punk[réf. nécessaire]. Sa façade a retrouvé en 2006 les couleurs originales qu’elle avait perdues depuis bien longtemps, même si son toit en pagode n’existe plus.

Le Bataclan est dirigé depuis 2004 par Jules Frutos et Olivier Poubelle. Il se distingue aujourd’hui par une activité éclectique laissant place aux spectacles, café-théâtre, discothèque, mais surtout aux concerts. Le Bataclan a vu passer (sur scène ou en spectateurs) de grands noms de la musique, de la chanson et de la comédie.

En 2008, le Bataclan avait fait l’objet de menaces formulées par un groupe de jeunes pro-palestiniens reprochant au théâtre d’organiser régulièrement des galas pour le Magav, la police aux frontières israélienne.

En septembre 2015, le Bataclan a été racheté par le groupe Lagardère Unlimited Live Entertainment (LULE), dirigé par Arnaud Lagardère

M.P