• Des lois restrictives dans plusieurs États membres concernant la liberté de réunion pacifique 
  • Nécessité d’enquêtes impartiales et efficaces en cas d’interventions policières violentes 
  • Certains manifestants violents et militants nuisent à la légitimité des manifestations pacifiques 
  • Le journaliste ne doit pas être une cible 

Le PE a souligné jeudi que le débat public était vital pour le fonctionnement des sociétés démocratiques et a appelé les États membres à respecter le droit à la liberté de réunion pacifique.

Dans une résolution adoptée par 438 voix pour, 78 contre et 87 abstentions, les députés ont condamné les restrictions à la liberté de réunion dans plusieurs États membres et dénoncé le recours à des interventions violentes et disproportionnées de la part des autorités publiques lors de protestations et de manifestations pacifiques.

Ils ont appelé à la transparence, à l’impartialité, à l’indépendance et à l’efficacité des enquêtes lorsque le recours à une force disproportionnée est soupçonné et ont demandé à ce que les services répressifs soient toujours tenus responsables de l’accomplissement de leurs tâches.

« La violence contre les manifestants pacifiques ne peut jamais être une solution dans un débat ou en politique », note le texte, tout en reconnaissant que la police opère « dans des conditions difficiles, en raison notamment de l’hostilité de certains manifestants, mais aussi d’une charge de travail excessive ».

Les députés condamnent « toute forme de violence à l’encontre d’individus ou de biens par des manifestants violents et militants, qui ne viennent que dans un but violent et portent atteinte à la légitimité des manifestations pacifiques » et soulignent l’importance de garantir la sécurité des agents de la force publique, des policiers et des soldats lors des manifestations publiques.

La résolution note également le rôle important des journalistes et des photojournalistes dans le signalement des cas de violence disproportionnée et condamne tous les cas dans lesquels ils ont été délibérément pris pour cible.