jacques_optLe Président de la République a prononcé au Congrès à Versailles un discours solennel adapté sur le ton aux circonstances tragiques, mais qui resemble fort à une suite de mea-culpa contraints.

Au passage un discours à la Nation à la télévision et à la radio aurait été tout autant solennel sinon plus !

Personne ne peut contester la proclamation de l’état d’urgence qui sera prolongé par une loi, j’ai moi même demandé cette mesure pour faire face aux assassinats répétés à Marseille .

Le gouvernement décide enfin d’augmenter les moyens de nos forces armées dont les effectifs combattants tiennent aujourd’hui dans le stade de France ou presque. Le Président Hollande fait sur ce point son acte de contrition : mieux vaut tard que jamais!

Je ne peux que me féliciter de la reprise du projet de « garde nationale « que je défends depuis des années, qui est incontournable pour renforcer les forces de gendarmerie et de police afin de mieux quadriller le territoire, mais dont un ministre me disait récemment qu’il était contre. Les lumières de la Pentecôte arrivent à l’automne chez les Socialistes mais elles finissent par arriver….

Le gouvernement reprend le projet de l’opposition d’adapter la loi sur la question de légitime défense des policiers pour l’aligner sur les gendarmes, c’est là encore une conversion tardive à saluer !

Incroyable la déchéance de la nationalité pour les bi-nationaux nés français , défendue depuis des mois par la droite républicaine devient un projet acceptable alors qu’elle était vilipendée il y a peu par le gouvernement !

Il est malheureusement vrai qu’entre temps 129 innocents ont été lachement assassinés par ces « incompris » auxquels les bien-pensants et les tenants du politiquement correct trouvaient toutes les excuses pour haïr la France!

Mais les vieux démons n’ont pas vraiment disparus .

Pourquoi diantre vouloir réviser la constitution pour refondre l’article 16 et l’article 36 qui seraient d’un autre âge et ne répondraient pas à la situation , si ce n’est pour assouvir les vielles lunes socialistes . Ces deux articles ne couvrent pas il est vrai la situation d’aujourd’hui tout simplement parcequ’ils concernent la guerre entre Etats, ce qui n’est pas le problème actuellement . Nul ne peut dire qu’ils ne pourront être d’application demain . François Mitterand s’était gardé d’y toucher !

Il n’y a pas lieu de modifier la constitution à ce titre !

Mais on reste quasiment sur sa faim en matière de révision et d’adaptation de notre politique étrangère qui à la source des attaques terroristes contre la France .

Certes le Président de la République désigne Daech comme l’ennemi et déclare qu’il doit y avoir unité des coalitions contre ces barbares , il semble reconnaitre à la Russie une certaine lucidité, il saisira le conseil de sécurité à ce titre pour obtenir une résolution contre les terroristes de Daech , très bien mais pourquoi refuser -alors que c’est le bon sens géostratégique – qu’entre deux maux il faut choisir le moindre ?

A l’évidence le chemin de Damas est toujours très long surtout pour ceux qui refusent de reconnaitre qu’ils se sont trompés.

Encore un mea-culpa à faire Monsieur le Président !

Jacques MYARD