Les députés ont approuvé mardi le ministre espagnol des finances, Luis De Guindos, en tant que vice-président de la BCE, mais ont demandé des améliorations au processus de nomination.

La nomination du ministre des finances espagnol, Luis De Guindos, au poste de vice-président de la Banque centrale européenne a été adoptée en commission des affaires économiques et monétaires par 27 voix pour, 14 voix contre et 13 abstentions.

Cependant, malgré l’approbation de cette nomination, décidée par les ministres des finances de l’UE, les députés ont exprimé leurs réserves quant à la procédure de sélection, à l’équilibre entre les sexes au sein de la BCE, au calendrier de la nomination et à l’indépendance politique du candidat.

Les députés souhaitent que le Conseil s’engage avec le Parlement à améliorer le processus de nomination des futurs membres. La décision de la commission parlementaire devra être confirmée par un vote en session plénière prévu en mars.

Le Parlement est consulté sur la nomination, mais n’a pas de pouvoir de veto sur la question. Le ministre espagnol est devenu le seul candidat au poste de haut niveau depuis que le seul autre candidat, le banquier irlandais Philip Lane, a retiré sa candidature la semaine dernière.