En ce qui me concerne, il s’agit d’une décision longuement mûrie, dictée par des convictions et un engagement. Déclenchée aussi par la situation inquiétante dans laquelle se trouve notre pays. Devant l’accumulation des erreurs et des mauvais choix répétés par la classe politique française depuis 30 ans, ma candidature se veut incitation à la réflexion et vecteur de solutions. J’ai estimé par ailleurs que je pouvais faire bénéficier les Français vivant dans la circonscription de mon expérience des affaires consulaires acquise au ministère des Affaires étrangères et européennes pendant une vie professionnelle consacrée au service de mes compatriotes expatriés.

D’après CY