Ce prêtre, sauvagement tué à 86 ans, ce mardi matin, dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen, est décrit comme un homme bon, toujours au service des autres.

Le Père Jacques Hamel était né en 1930 à Darnétal, en Seine-Maritime. Il avait été ordonné prêtre en 1958 et avait fêté son jubilé d’or (cinquante année de service) en 2008, peut-on lire sur le site de la paroisse.

En l’absence du curé, l’abbé Auguste Moanda-Phuati, c’était lui qui officiait dans l’église. «C’est un prêtre courageux pour son âge. Les prêtres ont le droit à la retraite à partir de 75 ans, il a préféré continuer à travailler au service des gens car il se sentait encore fort», confie le curé au Figaro la voix brisée par les sanglots. Le père Jacques Hamel disait qu’il n’y avait pas assez de prêtres et qu’il pouvait encore rendre service. «Très apprécié, c’était un homme bon, simple et sans extravagance. Nous avons beaucoup profité de son expérience et de sa sagesse à la paroisse de Saint-Etienne. Il a été au service des gens pratiquement toute sa vie», poursuit le prêtre de nationalité congolaise qui a interrompu ses vacances pour retrouver ses fidèles au plus vite.