MAMA

 

La tempête à laquelle ont dû faire face les habitants d’Haïti, avec des vents à plus de 200 km/h, a laissé derrière elle un terrible bilan avec 300 morts et des dégâts matériels énormes. Après avoir balayé Haïti, Matthew est passé sur la côte Est de Cuba, avant de traverser les Bahamas vers le nord, alors qu’il était repassé en catégorie 5. Il est arrivé cette nuit sur la côte est de la Floride, qu’il balaye sans relâche depuis. La Charte internationale « Espace et catastrophes majeures » a été activée sur Haïti à trois reprises. Par USGS1 (Etats-Unis) dans la nuit du 3 au 4 octobre, par la  Sécurité Civile française (DGSCGC/COGIC, France) le 4 octobre au matin, puis par les Nations Unies (UNITAR/UNOSAT), une demi-heure après l’activation par la France. L’Europe a aussitôt organisé l’envoi de secours, avec une contribution de la Sécurité Civile française. Le service européen Copernicus Emergency a été activé par le service de protection civile européenne (ERCC) et des échanges ont ensuite eu lieu entre la Charte et Copernicus, pour mutualiser les efforts de cartographie rapide sur Haïti.

Au total, ce sont sept activations de la Charte qui sont en cours, sur les différents sites touchés :
·    à Haïti (activations le 4 octobre par USGS, DGSCSC/COGIC et UNITAR/UNOSAT)
·    en République Dominicaine (activation le 5 octobre par la République Dominicaine)
·    à Cuba (activation le 5 octobre par UNITAR/UNOSAT, la première sur Cuba depuis la création de la Charte)
·    aux Bahamas (activation le 6 octobre par USGS)
·    sur la côte Est des Etats-Unis (activation le 6 octobre par USGS)

La vingtaine de satellites de la Charte est mobilisée sur l’ensemble des activations : les satellites optiques pour l’identification des dégâts (maisons et infrastructures endommagés, routes coupées…), les satellites radar pour les inondations dues aux fortes pluies. Les deux satellites Pléiades sont quant à eux actuellement programmés pour acquérir des images sur toutes les zones requises par les utilisateurs ayant déclenché la Charte. Les premières images Pléiades ont été obtenues dès le 5 octobre. Malheureusement, celles-ci, ainsi que celles du 6 octobre, étaient toutes nuageuses. Des acquisitions supplémentaires ont été programmées pour aujourd’hui, vendredi 7 octobre et de nouvelles sont prévues sur les Bahamas puis sur la Floride, à partir du 8 octobre, en espérant une amélioration des conditions météorologiques.

Matthew serait l’ouragan le plus puissant enregistré dans cette zone depuis plusieurs décennies. Plus de deux millions et demi de personnes ont été mises à l’abri en Floride et en Géorgie en prévision de son passage. La dernière activation de cette semaine, sur la côte Est des Etats-Unis, est la 510ème activation de la Charte depuis sa création en 2000 et la 29ème en 2016.

1 USGS : United States Geological Survey      DSGSC : Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises      UNITAR : United Nations Institute for Training and Research        UNOSAT : United Nations Institute for Training and Research Operational Satellite

Plus d’infos sur :
https://spacegate.cnes.fr/fr/ouragan-matthew