MEPs during plenary session in Strasbourg, week 39


les États-Unis ont annoncé qu’ils taxeraient à partir d’aujourd’hui, vendredi 1er juin, les importations européennes d’acier à hauteur de 25%. Le protectionnisme prôné par l’administration Trump est à moyen terme, voire court terme, mortifère pour l’économie mondiale, en entrainant le commerce mondial dans un cercle sans fin de hausse de droits de douanes et de fermeture des frontières.

Les pays touchés, à l’instar du Canada qui a déjà annoncé de nouvelles taxes sur les produits en provenance des États-Unis, ne manqueront pas, à raison, de réagir à leur tour, fermant ainsi peu à peu l’économie mondiale. L’Union européenne réagit, par une liste de produits immédiatement établie qui seront désormais plus lourdement taxés : jeans, beurre de cacahuète ou encore motos. Nous attendons juste que le Conseil (les États membres) complète l’arsenal de riposte dès la semaine prochaine.

Nathalie Griesbeck déplore la politique commerciale de l’administration Trump : « Cette décision est irresponsable, voire illégale, tant sur le plan commercial que diplomatique. Je m’inquiète des répercussions dans l’Est de la France et plus particulièrement, sur l’économie lorraine, l’ex-Région étant la deuxième région exportatrice d’acier français. »