Le week-end du 11 janvier fut celui du lancement officiel de la campagne électorale de la liste emmenée par Claude Capillon, soutenue par l’Uram pour les élections municipales des 23 et 30 mars 2014.

Claude Capillon, né le 14 avril 1950, à Boulogne-Billancourt,  est le fils d’un résistant. Issu d’une fratrie de 3 garçons et d’une fille, son frère jumeau, Patrick Capillon est lui aussi très engagé à Rosny-sous-Bois. Michel Capillon, son autre frère, aujourd’hui décédé, fut pendant trente-sept ans et demi un des piliers de la rédaction du journal « La Croix« .

Rosnéen depuis 1957, il fut scolarisé à Rosny-sous-Bois jusqu’aux études supérieures où il étudia le commerce à la CCI de Paris avant de se lancer sur le marché de l’emploi après avoir effectué son service militaire au Mont Valérien.

Menant de front sa carrière de directeur commercial et sa vie de père de famille, il s’engage dans le monde associatif devenant dirigeant de laJeanne d’Arc de Rosny-sous-Bois durant plus de trente ans. Il recevra, à ce titre, la médaille de bronze et d’argent de la jeunesse et des sports.

Ancien joueur de rugby, il en gardera le goût du travail d’équipe, du combat, de la générosité dans l’effort et de la convivialité. Il s’engage dans le scoutisme dès 1961 en gravissant les étapes une par une. Respectueux des préceptes du mouvement et soucieux des plus démunis, il organisera de 1965 en 1971 des repas pour les personnes seules sous l’égide des « Petits frères des pauvres ». En 1970, il crée avec son frère Patrick le premier ciné-club de Rosny-sous-Bois.

Il finira par rejoindre Claude Pernès à l’Union Rosnéenne d’Action Municipale (URAM) dont il est l’actuel président et deviendra élu municipal en 1995. Il occupera les fonctions d’adjoint au maire à la politique de la ville, à la jeunesse et à la prévention et aux sports à partir de 2008. Proche de Claude Pernès, décédé pendant son mandat, il lui succède le 12 juin 2010, à la tête de la Mairie de Rosny-sous-Bois.

En 2004, Claude Pernès lui demande de se présenter comme conseiller général du canton de Rosny-sous-Bois. Il est réélu en mars 2011 et devient membre de la commission permanente du conseil général de Seine-Saint-Denis.

Lassé d’entendre parler en mal de la jeunesse de Seine-Saint-Denis, il décide de créer la soirée des Lauréats de Rosny-sous-Bois en 2000. Au cours de cet événement, festif, les jeunes diplômés de la commune sont récompensés pour leur travail scolaire notamment mais pas seulement puisque des prix distinguent aussi les jeunes talents en matière économique, culturelle et sportive.

Partant du principe que la jeunesse est l’un des meilleurs atouts de son département, il initie le dispositif de lutte contre l’exclusion des collégiens afin que ces derniers conservent les meilleurs chances de réussite. Le principe est simple : après avoir constaté qu’un collégien exclu subit le plus généralement une double peine puisque le collégien exclu a, plus que les autres, tendance à baisser les bras plutôt que de s’accrocher, il propose au conseil général de Seine-Saint-Denis d’accompagner les élèves exclus avec de la sensibilisation à la citoyenneté et des cours de rattrapages.

Il est également à l’origine du Conseil des Droits et Devoirs des Familles de Rosny-sous-Bois, ce dispositif visant à recadrer un jeune qui suivrait une mauvaise pente avant que la justice ne le rattrape et d’accompagner les parents dans cet effort.

Marié à Christiane, il est le père de Carole et Séverine qui lui ont donné quatre petits enfants tous Rosnéens. Grand amateur de rugby, il supporte de manière inconditionnelle l’équipe de France et le club de Rosny. Fan de musique des années 60/70, il écoute en boucle les Beatles