Ivan_opt

Quand on s’intéresse à la révolution bolchevique, on étudie Karl Marx. Lorsqu’on veut savoir ce qu’est la révolution islamiste, on doit connaître Sayyid Qutb et son œuvre. Le professeur et poète égyptien Sayyid Qutb, martyr de l’islamisme, condamné à mort par le régime du colonel Nasser, a posé les bases de la nouvelle révolution pour bâtir une société nouvelle et faire apparaitre un homme nouveau, le djihadiste moderne.

Qutb a été épouvanté par l‘individualisme et le matérialisme de la société américaine et ce qui lui est apparu comme la régression de l’homme sans Dieu au niveau de l’animalité. Il a voulu revenir aux sources de l’islam conçues comme un contrepoison. C’est l’esprit du mouvement salafiste de retour aux origines de l’Islam. Avec ses amis les Frères musulmans, il a imaginé une révolution totale en Egypte, avec comme perspective un califat, un empire s’étendant sur toute la surface du monde.

Il eut de nombreux disciples dont les plus célèbres sont sans doute Oussama Ben Laden, l’ancien chef d’Al Qaida et Abou Bakr Al Baghdadi, actuel calife de l’Etat islamique en Irak et au Levant. Qutb fut condamné à mort, Ben Laden fut tué par un commando américain mais le Calife Al Baghdadi est bien vivant et appelle au combat armé et aux méthodes terroristes pour faire triompher son idéal totalitaire. Il recrute ses jeunes combattants dans le monde musulman et mais aussi dans les banlieues occidentales.

L’islamisme est une mystique guerrière révolutionnaire et totalitaire, qui profite de la décadence morale du monde atlantique. Pour le vaincre, il faut comprendre qu’il s’agit de combattre un mouvement révolutionnaire nouveau. C’est un défi pour les services secrets, les forces de police et de gendarmerie, la justice nécessairement spécialisée et le système éducatif.

Peut-on parler de révolution islamiste ? Quelles en sont les racines intellectuelles ? Comment est pensée et structurée cette mouvance et ses organisations ? C’est autour de ces questions que nous vous proposons de débattre le lundi 3 octobre à 20h00 au café Le Coup d’Etat, 164, rue Saint Honoré, 75001 Paris (M° Palais Royal) !

 

 

Cette séance du Café Liberté se tiendra le lundi 3 octobre à 20h00 au café Le Coup d’Etat, 164, rue Saint Honoré, 75001 Paris (M° Palais Royal).

 

La séance portera sur le terrorisme islamique.

Nous aurons l’honneur de recevoir Yvan BLOT, ancien inspecteur général du ministère de l’intérieur, à l’occasion de la publication de son ouvrage Le terrorisme islamiste, une menace révolutionnaire .. Ancien élève de l’ENA et docteur en économie, Yvan BLOT a mené une brillante carrière de haut fonctionnaire avec une importante parenthèse électorale où il fut conseiller général et député du Pas-de-Calais, puis député européen et conseiller régional d’Alsace. Cofondateur du Club de l’Horloge,  président d’Agir pour la Démocratie Directe, président de l’Institut Philosophique Neo Socratique, membre du Comité des experts du Centre d’analyse Rethinking Russia à Moscou et du Club de Discussion de Valdaï, Yvan BLOT est à la fois homme de droite, partisan d’une démocratie directe à la suisse et ami de la Russie.