CFM International, coentreprise entre Safran et General Electric, a conclu pour 9,1 milliards de dollars d’accords et de protocoles d’accords pour de nouvelles commandes de moteurs et des contrats de services à long terme lors de la visite en Chine du président français Emmanuel Macron. /Photo d’archives/REUTERS/Régis Duvignau

A l’occasion de la visite d’Etat du Président français en Chine plus tôt dans la semaine, CFM a conclu des accords et MoU (Memorandum of Understanding) pour des nouvelles commandes de moteurs et contrats de services à long terme pour près de 500 moteurs. La valeur globale de ces accords est évaluée à 9,1 milliards de dollars US au prix catalogue.

Ces accords comprennent :

Spring Airlines : 2,9 milliards de dollars US couvrant des moteurs et des contrats de services à l’heure de vol.
Hainan Airlines : 4,2 milliards de dollars US dans le cadre d’un MoU couvrant des nouveaux moteurs, des moteurs de rechange et un contrat de services à long terme.
Xiamen Airlines: 2.05 milliards de dollars US dans le cadre d’un MoU comprenant des moteurs installés et de rechange, ainsi qu’un contrat de services à long terme.
Philippe Petitcolin, Directeur général de Safran, signant au nom de CFM, a déclaré : « Notre relation avec l’industrie aéronautique chinoise remonte à plus de 30 ans, non seulement avec les compagnies aériennes mais aussi avec un panel important de fournisseurs. Ces nouveaux accords renforcent notre engagement envers la Chine et nos relations avec nos clients chinois, fournissant une base solide pour une coopération encore plus large dans le futur. »