Mesdames et Messieurs,
Bienvenue à tous, élus, partenaires et amis.
Bienvenue aux journalistes qui relaient nos informations. Notre opération n’a aucun intérêt si elle  n’est pas transmise par nos médias locaux. Sans prendre parti, ils usent de leur plume de façon sympathique et une fois n’est pas coutume, l’image de l’agriculture est revalorisée non pas par des revendications sur la place publique mais par une action riche en partages et en enseignements. Cela dit, les JA rassurent leurs ainés : nous serons bien présents à la manifestation nationale du 5 novembre prochain.
Bienvenue sur cette parcelle du Long Buisson pour la troisième édition de l’opération humanitaire « Sacs de blé ». En deux récoltes, nous aurons remis à des associations humanitaires 12500€. Nous avons tout eu lors de ces deux dernières saisons. Souvenez-vous du froid et de la neige au semis, la première récolte grêlée, des trombes d’eau cet été affectant le rendement d’un blé dont la qualité n’était plus meunière mais fourragère. Mais rien ne nous arrête, nous, jeunes agriculteurs. Un coup de pagaie à gauche, puis à droite, nous restons sur l’embarcation dont la base
est bâtie par nos partenaires.

Le premier d’entre eux est le Grand Evreux Agglomération dont le Président Monsieur Lefrand a accepté avec gentillesse de nous confier de nouveau cette parcelle de 10Ha en friche non commercialisée à ce jour. Merci Monsieur le Président, sachez que nous en ferons bon usage dans un respect de l’environnement développé ultérieurement. Cette action « Sacs de blé » n’est que positive et parait la bienvenue dans cet environnement
actuel anxiogène. Monsieur le Président, sachez qu’en nous prêtant votre parcelle vous faites des économies à la collectivité. Pas d’entretien, pas de broyage et surtout pas de voisins rouspétant après les invasions de chardons comme ce fut le cas avant que nous puissions recultiver cette parcelle.

Parmi les objectifs, le principal est celui d’être rassembleur. Notre centre intercantonnal des Jeunes agriculteurs est composé de 24 jeunes dynamiques, volontaires et porteurs de notre belle profession au demeurant familial. « Sacs de blé » fédère et nous a permis un gain d’adhérents de +50%. Porté par Evreux, ce projet se développe dans l’Eure : à Bourg Achard, une parcelle non commercialisée en friche a été labourée de nouveau pour laisser place à 4.5 Ha de maïs ensilage, déjà récoltés. A Bernay, un champ de 7Ha de maïs ensilage a également été récolté la semaine dernière. Amaury Levesque, notre président départemental, pourra nous présenter les actions qui seront développées
dans l’Eure pour la récolte 2015.Combien de projets aussi généreux et emprunts de bon sens existent aujourd’hui sur votre territoire et suscitent autant d’intérêt Monsieur le Président? Regardez ces partenaires que Bastien, vice-président du CIJA et secrétaire général de JA27 ne manquera pas de citer. On leur présente notre projet, ils nous écoutent et répondent par l’affirmative à nos requêtes. Sans eux, notre projet n’a aucun intérêt. « Sacs de blé » ne connait en aucun cas l’individualisme. Du fond du cœur, que vous soyez fournisseur en approvisionnement de l’agriculture, banque, assureur, marchand de fioul ou de matériel, partenaire syndical ou grande distribution, les jeunes agriculteurs vous disent un grand merci. Regardez Monsieur le Président ces bénévoles des cinq associations
que nous allons créditer chacune de 1000€. Que ce soit Saint Gabriel Solidarité, Les Restos du Cœur,
La Banque Alimentaire, la Coopération Evreux-Djougou ou Action Madagascar. Ils ne portent nimédailles ni décorations et pourtant ils agissent au quotidien auprès des personnes dans le besoin.

GILLE2_opt

Autre objectif cher aux Jeunes Agriculteurs, celui d’alerter les collectivités sur l’artificialisation des terres agricoles. En effet, la situation s’aggrave. On estime jusqu’à 80000 hectares les terres arables qui disparaissent chaque année en France. Un département comme l’Eure fait 604000Ha dont 385000 sont dédiés à l’agriculture. La surface moyenne agricole d’un département français étant de 300000Ha, nous perdons son équivalence tous les 3-4 ans. Il y a 15 ans, la France sacrifiait 50000Ha. Oui, nous pouvons dire que ce rythme est exagéré au regard de la croissance et que trop
de décideurs de collectivités ne considèrent pas suffisamment les terres agricoles.Année après année, le phénomène prend de l’ampleur, à la fois sous l’effet d’une urbanisation mal maîtrisée, des besoins de liquidités de nombre d’exploitants agricoles dans le besoin, de la difficulté qu’ils rencontrent pour transmettre leurs biens. Peut-être est-ce du à une économie trop libérale et que le marché foncier et la spéculation qui l’accompagne vont bon train ? Je vous laisserai juger Monsieur le Président et espère que vous ferez preuve, durant votre mandat, de choix intelligents en
concertation avec les agriculteurs. Nous devons travailler ensemble, que vos projets n’amenuisent pas notre outil de production ou qui ne le contraignent pas. Outre les expropriations, nous regrettons au quotidien les mauvais choix stratégiques de voirie qui naissent dans les communes rurales de l’agglomération ébroïcienne. A l’inverse de diviser, soyons forts tous ensemble pour que règne la quiétude sur notre territoire.

Enfin, le dernier objectif est humanitaire. Récolter pour tout donner. Les trois associations de l’an passé ont reçu chacune 2500€.Pour les Restos du cœur que nous avons visité sur le site de la Madeleine en compagnie de François Page et les bénévoles, notre don a aidé les 1300 personnes soit 542 familles dans le besoin à s’approvisionner en produits frais ou en conserve. Cet été, la liste des bénéficiaires a malheureusement progressé de 12%. L’antenne bébé a vu 71 nourrissons cet été contre 50 en 2013. On a matière à s’inquiéter face à l’ouverture du centre pour la campagne d’hiver le 25 novembre prochain. Bravo aux 50 bénévoles qui endurent les difficultés des personnes mais aussi de l’exigüité des locaux de la Madeleine.

La coopération Evreux-Djougou, ville du Bénin, s’est vu remettre 2500€ également. François le Diset, président de l’association, nous assure l’aide financière auprès de 3 jeunes agriculteurs béninois dans une agriculture de maraichage ainsi qu’un éleveur de volailles souhaitant créer une pisciculture. L’aide que nous pouvons apporter aux pays en voie de développement passe aussi par la baisse des taux de microcrédits.

Saint Gabriel Solidarité, le troisième bénéficiaire de l’an passé, aide les enfants de plusieurs pays dans le monde à réintégrer le circuit social et professionnel. De la rue à la forge ou en atelier de mécanique, nous avons donné 2500€ au centre de Hazaribag en Inde. SGS donne 8000€ par an depuis 1999, soit 120000€ permettant la construction d’internat pour filles en 2014 par exemple.Cette année, viennent se greffer deux autres associations : la banque alimentaire ainsi que action Madagascar.La Banque Alimentaire, née en 1985, est une association présidée par Philippe Zaccharie dont
l’entrepôt, prêté par le Conseil Général, se situe à Saint Michel, à Evreux. 40 associations adhèrent à cette banque comme l’Abri, la Croix Rouge, l’ISOS. Avec le même état d’esprit que les Restos, la Banque Alimentaire collecte 400 tonnes de nourriture dans l’Eure et les redistribue aux plus démunis. Ces personnes, dites démunies, nous ressemblent. Demain, leur place peut être la nôtre, ne l’oublions pas.
Action Madagascar est présidée par Michel Ragault. En 2014, cette association liée avec l’assureur Groupama remettra 3000€ provenant de la vente de boîte de gâteaux à une confrérie de jésuites assurant un enseignement agricole aux petits malgaches.Cette année, ces 5 associations recevront chacune 1000€ issus de la vente de blé sur cette parcelle.
Enfin, je remercie toutes les bonnes volontés des adhérents du CIJA qui veillent au bon fonctionnement de l’opération. Chaque jeune s’efforce de créer ou de faire perdurer les liens avec nos partenaires. Cette action « Sacs de Blé » ne doit en aucun cas s’arrête

Merci de votre attention. Gilles LANCELIN

BAIN Jean-François
BAZIRET Stéphane
BEAUCOUSIN Alexandra
BELLONCLE Flavien
BETRON Damien
CORNILLE
DUTREMEE Anne
DE SAINT PRIEST Enguerrand
DEWULF Clément
GAUTHIER
GUICHEUX
Charles
Christophe
HENNEQUEZ Bastien
HENNEQUEZ Florent
LAINE PhilippeLANCELIN Gilles
LEFEBVRE Fabien
LEGRIS Alexis
LEMAITRE Jean-Marie
LENFANT
LOUWAGIE
Matthieu
Sylvain
METAYER Guillaume
MURET Florent
PHIQUEPRON Denis
PICHOU Grégory
SAUDBREUIL